Cavaliers

Du changement chez les Cavs : Tyronn Lue, Tristan Thompson, Kevin Love, les autres, qui va sauter ?

Kevin Love Tyronn Lue
Source image : WaitingForNextYear

Il est toujours difficile de se pencher sur quelconque potentiel mouvement lorsqu’on vient de perdre un titre, mais les Cavs savent très bien quelle gueule aura l’été qui arrive : difficile de croire que le groupe restera intact à la rentrée prochaine.

Attendez, les gars, vous n’allez pas commencer à vouloir tout détruire alors qu’on vient de perdre il y a à peine deux heures, si ? Non, évidemment. On sait très bien quand dans un business comme celui de la NBA, il faut donner du temps au finaliste pour se remettre de ses émotions, aborder la suite sereinement et prendre les meilleures décisions. Mais si on se permet déjà d’aborder ce douloureux sujet, c’est parce qu’il sera inévitable dans quelques semaines, lorsque le marché sera ouvert et qu’il faudra faire face à cette évidence : LeBron n’est pas là pour aller simplement en Finales NBA, il veut du titre. Et même si tabasser la Conférence Est est un petit plaisir personnel dont il pourra jouir pendant encore quelques temps, la création d’un mastodonte à l’Ouest va forcer James à devoir employer d’autres moyens, s’il souhaite obtenir une quatrième bague en carrière. Car autant être très clair d’entrée, ce n’est pas avec le groupe actuel de Cleveland et un an de plus que quoi que ce soit va changer. Il y avait « plus » et « mieux » en face, ce qui va pousser LBJ et ses sbires à devoir renforcer leurs troupes en prévision de la saison à venir.

Dans les détails, on y reviendra avec le bilan complet de leur saison et les perspectives de la free agency, mais quelques pistes principales semblent importantes à étaler immédiatement sur la table. D’abord, Tyronn Lue. Est-ce que son entente avec LeBron va cacher ses limites ? Est-ce que le fait de laisser James peinard va lui permettre de ne pas être renvoyé par le management de l’Ohio ? Ce sont des questions à se poser, quand on se souvient de la façon dont LBJ a accepté la défaite chez un Heat bien moins… contrôlé. Ensuite, les copains à l’intérieure. Si Kevin Love a réalisé une très belle saison et Kevin Love fait son boulot, les Cavs ont bien vu que face à une armée comme celle de GS le niveau était tendu. Pas pour Kevin qu’on gardera de préférence, mais pour Tristan oui. Si Love est ici mentionné, c’est tout simplement car il a fait partie des rumeurs il y a quelques mois, des broutilles du mois de janvier certes mais qui deviendront de vraies discussions fin-juin. De la jeunesse, également. Avec tout le respect qu’on a pour Richard Jefferson, Channing Frye, Kyle Korver, Deron Williams et compagnie, les Cavs ont juste eu l’air trop vieux pour tenir le rythme des Warriors. Rajeunir le groupe sera une priorité, quand on connaît la moyenne d’âge (30 ans) de l’effectif. Encore une fois, il s’agit de micro-pistes, pas de décisions à prendre cette semaine. Simplement on doit les évoquer dès à présent pour mieux anticiper la suite, et voir comment LeBron comme le management des Cavs vont agir. Car il faudra… agir.

Quid des joueurs comme Paul George ou Jimmy Butler, des moins grosses stars mais capables de créer une superteam à Cleveland ? Faudra-t-il briser le cinq majeur en marchandant du Love ou du Thompson ? Quoi qu’il en soit, une chose est sûre : les Cavs devront améliorer leur personnel de façon globale, pour tenter de tenir le regard avec cette monstrueuse machine créée à Golden State.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top