News NBA

Mo Williams rentre dans l’histoire : 4 franchises en deux semaines, un client Gold chez EasyJet

Mo Williams avion flight plane vol

Salut, moi c’est Mo.

Source image : YouTube

La folie en NBA, c’est aussi celle de janvier quand des joueurs sont transférés aux quatre coins du pays sans avoir même eu le temps de poser leurs affaires : Mo Williams a réalisé un immense tour de magie.

Faire Cleveland – Atlanta – Denver – Philadelphie en deux semaines, sans bouger de son siège ? En voilà une de belle performance, qui mériterait sa place chez Bouglione. Depuis le début de saison, on savait que Mo et les Cavs n’étaient plus en couple, sans pour autant acter le divorce. Le meneur ne jouait pas, cependant il figurait bien dans la liste des joueurs, ce qui créait une sorte de spot un peu fantôme dans la clique de LeBron. Et il y a dix jours, un premier transfert était effectué avec Williams au centre des affaires, puisqu’il allait dans la poche arrière de Mike Dunleavy en direction d’Atlanta, en échange de Kyle Korver. Première étape, de Cleveland à Atlanta. Problème, en connaissant la situation du vétéran et son refus de se présenter chez les Hawks, la franchise de Géorgie mettait en place un accord avec lui afin de renvoyer son contrat à une autre adresse. Sorte de jeu préféré de La Poste, mais chez des multimillionnaires. Et en très peu de temps, Atlanta trouvait preneur en Denver, les Nuggets envoyant les droits de Cenk Akyol en échange du contrat de 2,2 millions de dollars de Williams. Deuxième étape, d’Atlanta à Denver.

Le groupe du Colorado faisait notamment ce choix afin d’éviter une trop grosse redistribution des dollars en-dessous du seuil minimum (salary floor) entre les joueurs, les 2,2 millions augmentant un peu plus les dépenses des Nuggets et réduisant par conséquent cette potentielle somme partagée par les soldats de Denver. Sauf que ce move était uniquement réalisé dans un but financier, Williams n’allait pas se ramener dans les Rocheuses et les Nuggets n’en avaient justement pas envie. Du coup, Mo se fait remercier et le voilà dans le clan des waivers. Un statut temporaire qui permet, pendant 48h, à des équipes de le récupérer avec son contrat existant. Et qui se pointe pour l’occasion ? Philadelphie ! Troisième étape, de Denver à Philadelphie. Les Sixers récupèrent Williams, sauf qu’ils sont dans la même dynamique que les Nuggets. Tout va bien à la mène, pas besoin du vétéran, on veut juste ton contrat pour réduire la somme redistribuée entre joueurs. Et en l’espace de quelques heurs, Mo se fait à nouveau remercier en réintégrant les waivers. Dernière étape, de Philadelphie à la corbeille. Triste parcours pour le joueur mais vraie opportunité pour les franchises de faire leurs affaires, sachant que l’intéressé est quasi-officiellement à la retraite et il ne va pas subitement se réveiller un matin en voulant 30 minutes de jeu par rencontre.

Résultat des courses, en 2017, Mo Williams est passé de Cleveland à Atlanta en passant par Denver puis Philadelphie, sans bouger d’un centimètre. Magicien des temps modernes le sniper, il pourra se reconvertir aisément maintenant qu’il est à la retraite.

Source : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top