Magic

Keith Appling arrêté dans un strip-club avec un AK47 chargé : le vainqueur du Arenas Award 2016

Keith Appling

La fin de la saison NBA pour les franchises non-qualifiées en Playoffs, c’est aussi une très belle occasion de découvrir ces jeunes qui galèrent sans structure.

Fans de faits divers, c’est l’heure de se faire plaisir. Un gentil petit copain du circuit a cartonné dans la catégorie dumbass des Gilbert Arenas Awards 2016, en réalisant une pirouette parfaite ce weekend : Keith Appling, c’est du grand art.

Qui ça ? Keith Appling, natif de Détroit, formé à Michigan State, et apparemment assez craintif comme garçon. Cette saison, on l’avait vu jouer un énorme total de 27 minutes en faisant des aller-retours entre la D-League et la NBA, une première compétition dans laquelle il avait cartonné puisqu’il était All-Star et une seconde dans laquelle il n’avait quasiment rien fait puisqu’Orlando avait d’autres chats à fouetter. Résultat, comme on s’y attendait puisque chaque année présente le même problème, tous les copains désormais libres de pouvoir faire ce que bon leur semble se sont retrouvés en freestyle complet, untel préférant bosser sur son jeu pendant qu’un autre ira… pendant qu’un autre ira se faire arrêter dans un strip-club avec un AK47 chargé, une information rapportée par plusieurs sources dont Justin Rose du site WXYZ. Non, cette histoire n’est pas fausse, oui, le bonhomme est dans la merde. Car pour relancer sa carrière lorsqu’on a déjà des soucis afin de rester proche de la NBA, bon courage. Déjà qu’une étiquette est assez difficile à enlever chez les anciens, qu’en sera-t-il de Keith qui n’a que 24 piges ?

C’est justement à Dearborn, dans le Michigan, que l’incident a eu lieu. Difficile de savoir si une embrouille a démarré le tout à cause d’un vodka-pomme mal dosé, ce qu’on sait cependant c’est que l’intéressé est aujourd’hui sous la surveillance rapprochée de la police locale. Celle-ci cherche à savoir pourquoi Appling a ramené une telle arme dans un tel établissement, si un règlement de comptes allait avoir lieu ou si c’était simplement pour s’assurer que sa visite se passerait dans des conditions optimales. Quoi qu’il en soit, c’est une triste période sans basket qui démarre pour toutes ces franchises non-qualifiées ou éliminées des Playoffs, chaque été apportant son lot de conneries proposées par les plus grands paumés de la Ligue. Entre Michael Beasley, P.J Tucker, les frères Morris, Mike Scott, et un wagon d’autres, on a déjà hâte de voir qui offrira la plus belle affaire de cette offseason 2016, sachant qu’Appling met aujourd’hui la barre très haut.

C’est donc sous un tonnerre d’applaudissements que nous remettons à Keith l’Arenas Award 2016, une consécration pour tous ces athlètes qui font de leur mieux pour sortir avec des armes de guerre. Pour rappel, la violence ne résout rien. Même dans un strip-club.

Source : wxyz.com

Source image : Twitter

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top