Mavericks

Fin de saison pour Chandler Parsons : c’est officiel, Dirk va devoir prolonger le mode 2011

On a certes pris notre pied en voyant Nowitzki torcher Portland ce dianche, mais l’intérieur doit probablement faire la gueule depuis quelques heures. En effet, Dirk devra se débrouiller sans son ailier titulaire sur cette fin de saison…

Et pour se qualifier en Playoffs, c’est pas top délire comme dirait l’autre. Actuellement les Mavs sont à la bataille avec Houston Utah et Portland afin de rester dans le Top 8 au 14 avril, signe de qualification pour les phases suivantes. Le problème, c’est que chez Mark Cuban on vient de perdre un élément très important du scoring et de la défense en Parsons, lui qui était absent depuis plusieurs rencontres à cause de pépins au niveau du genou. Il s’avère que les pépins sont en fait des noyaux, et que ceux-ci vont empêcher Chandler de rejouer… de toute la saison. Oui, le beau-gosse recruteur de pivots instables passera sur le billard pour se faire opérer au niveau du ménisque droit, la zone ayant connu une mini-rupture qu’il faut traiter impérativement si on souhaite éviter des conséquences encore plus graves par la suite. Du coup, un tel événement met forcément une croix sur la campagne du joueur, lui qui carburait depuis le début du mois de février et s’était ainsi offert le rôle de première option offensive des Mavs lors des soirées où le 41 ne faisait pas ficelle. Un sacré tacle dans les mollets de Dirk, sachant que Parsons consultera d’autres spécialistes avant de prendre une décision, mais l’opération semble inévitable et donc l’absence aussi.

Il faudra batailler dur, très dur pour qu’on puisse voir Nowitzki en Playoffs, même si ce sera pour se faire balayer par San Antonio ou Golden State. Le champion de 2011 arrive certes à terminer certaines rencontres afin de maintenir la cadence avec les autres cylindrées présentes dans la course, mais s’il faut des miracles du Wunderkind et des performances mythiques de Deron Williams pour y arriver, autant faire drapeau blanc. Car même si on aime le fighting spirit de Rick Carlisle et ses hommes, on souhaiterait éviter une blessure à la con qui nous pousserait -comme pour Parsons- à devoir tirer la gueule pendant des semaines. Et connaissant le kilométrage de Dirk… On verra ce que fera la franchise texane, si elle se qualifiera ou pas, surtout que le dossier Chandler pourrait vite se pimenter cet été. Propriétaire d’une player option à hauteur de 16 millions de dollars, l’ailier pourrait et devrait tester le marché afin de profiter de l’explosion du salary cap. Aurait-on vu ses dernières minutes sous le maillot des Mavs ? Difficile à croire, pourtant le potentiel scénario catastrophe est bien là…

Il va falloir un légendaire Nowitzki pour voir Dallas en Playoffs, mais il va surtout falloir un mythique Mark Cuban pour conserver Chandler Parsons à Dallas. Ambiance, ambiance…

Source : ESPN

Source image : USA Today

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top