Pistons

Andre Drummond délivre les Pistons contre Milwaukee : un énième rebond offensif avec game-winner à la clé

Andre Drummond Reggie Jackson

Les longs tentacules de Giannis Antetokounmpo ne peuvent rien face à l’aspirateur à rebond d’Andre Drummond.

Longtemps malmené par des Bucks qui n’ont plus grand chose à perdre cette saison, Detroit peut remercier son All-Star aux épaules velues. Andre Drummond vient d’offrir aux Pistons une victoire précieuse dans la course aux Playoffs grâce à un tip-in opportuniste à deux secondes du buzzer (92-91).

Menés de 17 points en début de deuxième quart-temps, les Pistons ont réalisé un premier come-back à la vitesse d’un Reggie Jackson en contre-attaque pour passer devant d’une courte tête à la pause (48-45). Pourtant, leur big man n’est pas dedans et se faite chahuter par son ancien acolyte parti à Milwaukee pendant l’été, Greg Monroe (18 points et 10 rebonds). Les Daims creusent un nouvel écart au retour des vestiaires pour prendre jusqu’à 13 points d’avance dans le troisième quart-temps. Giannis fait du Giannis (21 points, 12 prises, 5 passes) et Khris Middleton se rattrape de sa discrète performance de la veille face à Utah avec 27 points à 11/16 au tir. Mais une fois n’est pas coutume, le cinq majeur des Pistons va remettre les bouchées doubles au rythme du retour progressif des titulaires sur le parquet dans la dernière période. Si Reggie Jackson semble un peu en retrait depuis quelques rencontres, ce n’est pas le cas de Marcus Morris qui régale au tir pour permettre à Detroit de combler le trou une nouvelle fois (21 points à 8/9 au tir don un parfait 4/4 du parking du Palace).

Conscient qu’il a une chance de retrouver les Playoffs dès cette année, le public pousse ses ouailles jusque dans les dernières secondes de la partie. On sait que le Palace peut être chaud quand il le souhaite, Jerryd Bayless pourra vous le confirmer puisque le suppléant de MCW s’est littéralement fait dessus au moment de se rendre sur la ligne pour offrir une avance plus confortable aux siens avant la dernière attaque des Pistons à 10 secondes de la sirène – à moins qu’il n’ait désiré rendre hommage à Andre Drummond. Peu importe, il réalisera un 0/2 dans son face-à-face avec le cercle qui va coûter cher aux disciples de Jason Kidd qui assistera impuissant à la suite des opérations depuis le banc. Si un sourire va d’abord se dessiner sur le visage du coach des Bucks suite à la tentative manquée de KCP derrière l’arc, celui-ci va rapidement se transformer en une vilaine grimace après qu’Andre Drummond ait pris le meilleur sur le « Greek Freak » et ses longs tentacules pour tranquillement déposer la gonfle dans le cercle avec deux secondes à jouer sur l’horloge. Sans temps-mort, les Bucks n’auront pas le temps de prendre de dernier tir, laissant déjà le banc des Pistons envahir le parquet pour féliciter son héros qui n’en est pas à son coup d’essai.

À quelques centaines de kilomètres de là, les Bulls assuraient aussi l’essentiel face à Sacramento pour conserver leur huitième spot à l’Est avec toujours une défaite de moins que Detroit. Voilà qui nous promet un sprint final palpitant alors que les Pistons auront la chance de disputer 7 de leurs 11 derniers matchs à la casa notamment. Faites vos jeux !

Source : NBA.com

Source : NBA.com

Source image : NBA League Pass

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top