Nets

Mikhail Prokhorov vise le titre en 2017 : l’abus de vodka est dangereux pour la santé

Mikhail Prokhorov

Le ménage débuté ce week-end a Brooklyn par Mikhail Prokhorov ne lui a pas fait retrouver ses esprits. Le propriétaire russe des Nets, probablement encore sous l’effet de la vodka, considère que son équipe sera un prétendant au titre l’an prochain.

Après avoir fait du ménage ce week-end, on attendait de voir Mikahil Prokhorov s’exprimer sur l’état de sa franchise et la direction que les Nets allaient prendre. Entre blague, hallucination et mec complètement à l’ouest, on n’a pas été déçu par sa sortie. L’avenir s’annonce radieux à Brooklyn, pour ceux qui aiment se marrer.

Pourtant, tout commençait bien quand le proprio, après avoir réclamé en 2010 un titre d’ici 2015, annonçait vouloir voir la réalité en face. Enfin, se disait-on, il retrouvait la raison et un minimum de sens commun. Mais cela n’a pas duré, puisqu’il a rapidement enchainer avec une preuve supplémentaire de sa déconnexion totale de la réalité.

Je suis certain que la saison prochaine, nous serons, je l’espère, des prétendants au titre. – Mikhail Prokhorov.

Fin des bonnes résolutions dans le borough new-yokais, Mikhail Prokhorov a le cerveau complètement cramé. Est-ce un excès de vodka qui lui a grillé tous les neurones ? Consomme-t-il d’autres produits volés aux Kings lors d’un déplacement des Nets à Sacramento ? La législation du Colorado concernant Marie-Jeanne a-t-elle été suivie également à Brooklyn ? Difficile de savoir ou d’expliquer rationnellement ce qui traverse l’esprit du Russe. A tel point qu’on se demande s’il n’aurait pas fallu qu’il dégage lui-aussi ce week-end. En effet, il semblerait que le proprio ait oublié l’état dans lequel se trouve son équipe : un effectif dévasté et sans talent, une image loin d’être resplendissante ou encore une absence de choix intéressants à la Draft jusqu’en 2030 ou presque puisqu’ils ont tout envoyé à Boston pour récupérer les cadavres de Kevin Garnett, Paul Pierce et Jason Terry. Mais cela ne semble pas l’effrayer, et il pense être plus que jamais en position de faire des Nets un vrai prétendant.

Pour être franc, je mérite plus le titre maintenant qu’il y a six ans. Je pense que nous avons vraiment été audacieux, et nous avons fait de notre mieux pour remporter le titre. Et je pense encore qu’avec un peu de chance nos résultats auraient pu être plus convaincants. Mais je vais faire de mon mieux pour faire de nous un champion. Si nous comparons la situation d’il y a 6 ans et celle de maintenant, nous avons une salle dernier cri à New York, nous aurons un centre d’entraînement fascinant qui devrait ouvrir le mois prochain. Nous allons avoir une équipe de D-League. Nous allons avoir beaucoup d’argent sous le salary cap pour la saison prochaine. Nous avons tout au top. Je suis vraiment optimiste. Maintenant que  je suis le propriétaire à 100% de l’équipe et de la salle et je suis à fond pour faire de l’équipe un champion. – Mikhail Prokhorov.

A tous les fans des Nets, nous présentons nos sincères condoléances. A moins que Rondae Hollis-Jefferson, Shane Larkin ou Chris McCullough explosent au point de devenir des All-Stars, selon on doute malheureusement aujourd’hui, les prochaines saisons seront difficiles et ce n’est pas l’argent disponible qui changera grand chose. D’une part parce que de nombreuses franchises auront les moyens financiers d’attirer les peu nombreux  agents libres de qualité cet été, mais également parce on a déjà vu qu’au moment de mettre les bills sur la table, Brooklyn a rarement fait des choix judicieux.

On en reparlera avec Mikhail Prokhorov lorsqu’il serait redescendu de son trip et qu’il aura cuvé sa vodka.

Source : NBC Sports

Source : rendezvousenrussie.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top