Lakers

Les Lakers humilient Phoenix, 97 à 77 : à force de creuser les Suns vont bientôt atteindre Madagascar

Lakers

Dans un choc de titans opposant deux équipes destinées à remporter le titre cette saison, c’est bien Los Angeles qui a pu repartir avec la victoire : c’était mérité.

Parce que vous pensiez avoir vu les Suns atteindre le fond de la piscine ces derniers temps ? Erreur fatale, Jeff Hornacek et ses hommes ont prévu d’atteindre l’autre bout du globe d’ici deux petites semaines : score final hier soir, sans commentaires.

Peut-être serait-il temps de créer un nouveau jeu concernant uniquement la franchise de l’Arizona, histoire de voir jusqu’où Brandon Knight et ses potes pourront aller dans les quatre prochains mois. Ce dimanche, une nouvelle performance historique a été proposée par les hommes en violet, une couleur qui pourrait inspirer la vitalité et l’énergie mais représente davantage la couleur de nos nausées depuis jeudi dernier. Attention, vous êtes prêts ? Après avoir perdu contre les Sixers, après avoir perdu Eric Bledsoe, après avoir assisté à un clash en live signé Markieff Morris, après avoir pris une fessée par les Spurs, après avoir encaissé 142 points par les Kings… Nos amis de de Phoenix ont marqué 22 points en première mi-temps. Vingt-deux points. Face à une défense de fer qui plus est, les Lakers représentant probablement la muraille la plus intimidante de la Ligue avec seulement 105,7 points encaissés par soir. Comment est-ce possible, qui a fait quoi, quelle vie faut-il avoir vécu pour en arriver là, tant de questions qui se sont bien évidemment installées dans nos pensées mais qui n’ont trouvé que cette conclusion : c’est le plus petit total proposé en NBA depuis 2013, et bien évidemment un nouveau record de franchise. Record qui permettra, notamment à Byron Scott de mener de près de 40 points (!!!), puisque le troisième quart proposera un petit score de 74 à 36 avec 4 minutes à jouer.

Pourrait-on vraiment en mettre plus dans la gueule des cactus ? Oui, mais non merci. La saison est encore longue, Tyson Chandler a encore du temps pour nous montrer qu’il connaît encore son sport, les Sixers peuvent respirer décemment. Cependant, chez les Lakers, on a vécu ce dimanche soir comme un petit moment au paradis, une joie infinie compte-tenu des récentes humiliations que les Suns avaient imposées à Kobe et compagnie ces derniers mois. De Jordan Clarkson qui postérise Alex Len à Nick Young qui célèbre comme lui seul sait faire, du fan qui rentre le tir du milieu du terrain pour 95,000$ à Roy Hibbert qui tape un dab et d’autres têtes épiques, de l’écart imposé en seconde mi-temps à l’entrée de Marcelo Huertas ou la zone de Lou Williams, tout était comme dans un rêve californien hier soir. Un petit moment de bonheur permettant notamment à la franchise d’aligner sa troisième victoire consécutive, une première depuis février dernier quand Jeremy Lin et Carlos Boozer régalaient nos fins de semaines. Ce dimanche, c’était payback time pour les fans de Los Angeles, eux qui ont souvent apprécié les matchs avec leurs copains de la Division Pacifique, mais qui voulaient surtout continuer sur leur récente bonne forme. Boston, Philly, maintenant Phoenix, que dire de Golden State qui viendra au Staples cette semaine ? On calmera peut-être nos attentes… ou pas.

Une seule vidéo ne suffirait pas à traduire tout ce qui s’est produit à L.A hier soir, mais on peut vous dire que de nombreux passionnés ont entouré cette date au marqueur : 3 janvier 2016, c’était la grosse teuf de l’année chez les Lakers.

couverture

Source image : NBA League Pass

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top