Magic

Evan Fournier garde cet été en tête : une grosse saison apportera un gros chèque… à Orlando ?

Auteur d’un début de saison remarquable avec le Magic, Vavane est parfaitement conscient que sa situation contractuelle le pousse à devoir bien jouer. Non seulement déjà c’est le cas, mais le garçon se prépare en plus à vivre un sacré été 2016…

Agent-libre restreint dans quelques mois, le cru de Charenton est en train de se faire un beau petit nom sur les tablettes des autres franchises, qui tombent petit à petit amoureuses de cet arrière polyvalent et surtout serein dans le money-time. Pour nous, compatriotes suivant son parcours à la loupe depuis le début, une telle progression n’est pas vraiment surprenante mais elle fait surtout plaisir à voir, car les résultats du Magic vont dans la même direction que le développement de Fournier. Orlando dans le Top 8 à l’Est, Evan dans le top des raisons expliquant un tel départ en mode boulet de canon, chacun se met à avancer des sommes que pourrait négocier le frenchie cet été et le pari prend forme en ce moment puisque son récent refus de prolongation est tamponné par deux premiers mois exceptionnels, dans le cinq de départ de Scott Skiles. Cette situation particulière qui consiste à miser sur ses propres performances n’inquiète pas Champagne, lui qui s’est exprimé en ce début de semaine aux micros du Orlando Sentinel : tout va bien pour le moment, les yeux sont des fois tournés vers cet été, mais chaque chose en son temps.

« Bien sûr que j’y pense, cela me traverse l’esprit par moments, mais tout ce que vous essayez de faire c’est jouer votre meilleur basket possible. Quand j’ai commencé ce sport, tout ce qui m’intéressait était de devenir champion et un très bon joueur. Cela n’a pas changé car c’est encore ce qui me motive, de devenir le meilleur possible. Je ne veux pas être médiocre ou moyen. Donc je sais que si je réalise une très bonne saison, l’argent suivra. 

Et les bulles aussi, car vu le niveau de jeu proposé en ce moment par Evan, autant vous dire qu’on fera péter les bouteilles si un beau et gros contrat lui est avancé par sa franchise. Seulement, comme mentionné plus haut, Fournier est un agent-libre restreint, ce qui peut permettre à Orlando de matcher n’importe quelle offre sur le marché afin de garder la pépite dans la rotation. Quel sera le choix pris par Scott Skiles et son management ? On sait que l’entraîneur adore son camembert et qu’il lui fait énormément confiance balle en main, mais le Magic a aussi le coeur qui bat pour un certain Victor Oladipo, drafté par la franchise et souvent pointé du doigt comme étant le futur guard trois étoiles d’Orlando. Jouant au même poste que Vavane, le gentil Victor est actuellement responsable du banc et fait un très bon boulot avec ce costume. Difficile cependant d’imaginer un joueur participant aux matchs de Team USA vouloir terminer 6ème homme où que ce soit, alors qu’il est censé exploser sur la scène. Ce petit duel sera donc intéressant à regarder, car Oladipo pourrait recevoir une prolongation de contrat cet été… tout comme Fournier qui sera agent-libre. Y aura-t-il de nombreuses équipes prêtes à miser sur Evan dans quelques mois ? Sans aucun doute. Mais quand on connaît l’amitié qui lie le joueur à Nikola Vucevic et la bonne relation qui est en train de se construire avec Skiles, le souhait du Français est aisément devinable.

« C’est une très bonne question (concernant Oladipo), mais ce n’est pas de l’ordre de ma décision. Je ne me projette pas vraiment l’été prochain et tout ce qui va s’y passer. On a un projet très intéressant en ce moment à Orlando, je sens qu’on peut faire quelque chose de spécial et mon futur se décidera après cette saison. En tout cas je suis très content de jouer ici, j’adorerais rester. »

Et quand on voit la façon dont Vavane est utilisé ? On adorerait aussi le voir rester ! Avec autant de responsabilités, de temps de jeu, de cohésion avec ses coéquipiers et de confiance donnée par son entraîneur : difficile de demander mieux. Demander plus ? Ce sera justement la question, sur le chéquier, dès le mois de juillet 2016.

Source : Orlando Sentinel

Source image : HoopsHabit

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top