Magic

Défaite difficile pour Evan Fournier : la Marseillaise en tête, la Maison-Blanche au finish

Evan Fournier

Evan Fournier a tout donné pour son Magic et son pays ce samedi, mais c’était une nouvelle fois trop court face à des Wizards convaincants dans le money time.

Après avoir notamment vu ses copains de l’EDF tout donner sur les terrains, pour tenter d’envoyer un clin d’oeil affectueux aux proches en deuil sur l’Hexagone, Evan était sur les terrains hier soir et souhaitait en faire de même avec son squad.

L’émotion était palpable au Verizon Center de Washington, ce samedi, surtout en voyant l’arrière tricolore entendre résonner la Marseillaise, dans cette arène au coeur d’une autre capitale mondiale. Plus tôt dans la journée, c’est à Los Angeles que l’hymne avait été diffusé avant la rencontre opposant Clippers et Pistons, un geste fort et chaleureux de la part de la NBA, apprécié par les copains amoureux de la balle orange et encore sous le choc des événements parisiens. Bien évidemment regardé d’un coin de l’oeil par de nombreux joueurs et spectateurs présents dans la salle, conscients que les émotions devaient valser à toute vitesse dans son coeur, le grand Fournier était très visiblement touché par cette attention, ce coup de pouce, cette sorte de we got you buddy notamment symbolisé par son bon pote -Nikola Vucevic- qui lui offrira une petite tape dans le dos très bien placée afin de lui assurer une nouvelle fois son soutien. Le genre de soutien dont nombreux avaient besoin ce weekend, notamment lorsqu’on est loin de ses proches et que ceux-ci sont sous tension à des milliers de kilomètres de là. Ensuite, il fallait réaliser le plus dur : rester concentré sur la mission du soir, et tenter de faire bonne figure.

Bonne figure ? Evan fera mieux que ça en offrant une nouvelle performance ultra-complète à son équipe. Si la défaite fût envoyée en addition au bout de la partie (108-99), notamment à cause du troll complet offert par Kris Humphries dans le money-time (5/8 à trois points dont plusieurs bombes dans les dernières minutes), le frenchie fera encore péter la feuille avec une ligne solide, complète, parsemée d’actions assez clutch et montrant un sang-froid remarquable compte-tenu du contexte : 18 points, 6 rebonds et 6 passes à 7/17 au tir et malheureusement 1/6 à trois-points, ce n’était certainement pas le meilleur timing pour faire péter le champagne. Et même si l’intéressé a une nouvelle fois été envoyé à de nombreuses reprises en défense sur John Wall, un boulot ô combien difficile mais assez bien géré par Vavane, c’est avec une défaite que le retour à la réalité s’est imposé, l’absence de Victor Oladipo dans son équipe et ces pensées fortes, probablement, envoyées du côté de Charenton. Avec l’espoir évident de voir les siens vivre en toute sérénité, d’apprécier son sublime début de saison comme c’était encore le cas il y a quelques jours. Hier soir, Evan a perdu mais il a aussi gagné, car en montrant autant de solidité émotionnelle et mentale c’est un potentiel cap qui a pu être atteint, encore un après ceux nombreux entrevus sur ces trois premières semaines de compétition. On pourrait en dire plus, on pourrait en faire moins, mais on fera comme d’habitude, ici, en pleine nuit, pendant que d’autres dorment et rêvent d’un monde avec moins de méchants et plus de copains : on pensera aux compatriotes qui se donnent au loin.

Source image : NBA League Pass

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top