Nets

Les Nets ont enfin gagné un match : 106-98 à Houston, Shaqtin de l’année pour les Rockets ?

Nets

Les Nets ont offert le plus beau résultat Panzani de ce mercredi, en allant s’imposer sur le parquet des Rockets alors que Houston avait eu 5 jours de repos.

Pour une soirée qu’on appelle le Mercredi Panzani, la performance proposée par James Harden et ses copains à la maison a été de toute beauté hier face aux Nets. Tellement concentrés que les hôtes ont tout simplement laissé Brooklyn remporter leur premier match de la saison. The NBA, where amazing happens.

Celle-là, cette victoire, il fallait posséder une brouette de la taille du Maryland ou du Texas pour parier dessus. Ou peut-être connaître le niveau de démotivation des hommes de Kevin McHale, leur manque de sérieux, de professionnalisme, de réussite. De réussite surtout, à vrai, dire, en ayant notamment vu Trevor Ariza et compagnie détruire le matériel mis à disposition ce mercredi, symbolisé par ce sublime pourcentage à distance : 8/34, une taille de cahier pour certains mais une immondice pour d’autres, à commencer par le public du Toyota Center qui était venu pour autre chose qu’un match de paintball. Déjà, avant même que le match commence, on avait suggéré de parier sur les Rockets car le contexte s’y prêtait. Cinq jours de repos ? Après avoir battu les Clippers ? Pendant que Brooklyn s’enfonçait dans les profondeurs de la Ligue ? Et avec un Brook Lopez touché au pied ? Du chicken barbecue comme dirait le Shaq, sauf que la vérité du mercredi nous rattrapera, avec ce résultat sélectionné en direct du paradis de la balle orange. Peut-être un clin d’oeil, aussi, à Drazen Petrovic dont le maillot avait été retiré un certain 11 novembre 1993.

La Croatie dans le coeur ? Une potentielle explication pour accompagner les 22 points et 9 rebonds de Bojan Bogdanovic en sortie de banc, lui qui ne réalisait pas un début de saison fantastique et avait bien besoin de ce type de match à haut-rythme et sans défense étouffante, pour se faire plaisir. Le sniper a envoyé de la bûche tout au long de la soirée (10/20 dont 2/5 de Zagreb) et est donc parfaitement venu en aide au duo Johnson-Lopez (30 points et 19 rebonds à eux deux), en plus du bon job effectué par Shane Larkin à la mène (15 points). Grâce à cette victoire, c’est Lionel Hollins qui va pouvoir enfin dormir comme un bébé, lui qui avait probablement peur de voir la série de défaites des Nets se prolonger pendant encore un bout de temps. Car derrière les Rockets ? Deux autres déplacements pour l’armée de Brooklyn, à Sacramento puis chez les Warriors, pas vraiment de quoi imaginer deux succès larges en tapant la big-balls dance vers les vestiaires. Il ne restera donc plus qu’une équipe bloquée dans la colonne des victoires, les Sixers qui ont perdu face aux Raptors et se retrouveront seul sur le paquebot de la défaite. Le plus rassurant pour Jahlil Okafor et compagnie, c’est qu’ils n’ont pas réalisé la pire action de la soirée sur contre-attaque. Pour cela, on remercie Marcus Thornton, auteur de la pépite du mercredi.

Source image : SportsCenter

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top