Magic

Evan Fournier est en feu : après ses 30 points hier, Champagne en claque 29 à Houston !

Décidément, c’est le festival des bulles en ce moment du côté d’Orlando, puisque le frenchie a suivi sa belle performance du mardi soir avec un nouveau carton bien pétillant à Houston : qui peut arrêter la pépite de Charenton ?

Voilà ce qui se passe quand on donne des responsabilités à Evan, qu’on le met en confiance et qu’il a des écrans pour lui permettre de fracasser des défenses. En déplacement en Louisiane, Fournier nous avait offert une performance de gala en claquant 30 points sur les Pelicans mardi soir, une explosion inattendue mais pourtant espérée du côté du Magic puisque la franchise n’avait pas encore remporté le moindre match. La question était donc de savoir si l’équipe du Français et surtout l’intéressé pouvaient offrir une deuxième belle feuille consécutive, cette fois-ci à Houston où James Harden semblait avoir trouvé son rythme en écrasant notamment le Thunder ce dimanche. La réponse ? Oh boy. Déterminé à montrer que son coup de chaud à New Orleans n’était pas du bluff, Evan a continué à agresser le cercle et à envoyer de l’ogive à distance, tout en allant chercher de précieux lancers pour les siens. Marque ultime de son impact au Magic : c’est dans ses mains que la balle fût donnée pour égaliser au score et envoyer le match en prolongation, ce que Fournier fera en provoquant deux lancers et en faisant ficelle avec le sourire. Le genre de responsabilité que le garçon attendait depuis longtemps, lui qui était censé passer largement derrière des clients comme Oladipo, Harris et Vucevic dans le money-time.

Seulement, le fait est que l’arrière est extrêmement confiant de nature, en pleine forme en ce moment et qu’il n’hésite pas à bomber du torse quand la pression monte. Aussi fort et athlétique le gentil Victor peut être, il n’a pas encore tamponné un match comme Evan l’a fait chez les Pelicans, en rentrant les gros tirs qui imposent au public de se diriger vers le parking. Son triple-double face au Thunder était impressionnant, notamment avec des bombes qui ont prolongé ce classique du début de saison, mais les Wizards se sont imposés à cause d’une fin de match déroutante en Floride et les Bulls n’ont pas eu de vrai souci à se faire à la maison. Depuis ? C’est bien Evan qui assure le show, en pénétration personnelle comme en création, n’hésitant pas à forcer quelques séquences offensives histoire de créer du rebond offensif ou des rotations importantes dans la défense de l’adversaire. Au final, si le Magic est reparti avec la défaite hier soir, c’est en prolongation que la franchise a pu se battre jusqu’au bout, et ce en grande partie grâce au nouveau carton d’Evan en déplacement. Le bilan est cruel certes pour Orlando aujourd’hui, avec une seule victoire pour quatre défaites, mais la route semble se dessiner petit à petit et Scott Skiles a bien compris ce qu’il avait entre ses mains. Fournier n’est peut-être pas un All-Star en devenir, mais il a tout ce qu’il faut pour sauver sa franchise certains soirs. Cette semaine en tout cas, c’est tout droit.

29 points, 6 rebonds et 4 passes, à 11/21 au tir dont 3/8 de loin et deux de ses 4 lancers rentrés sans trembler pour aller en prolongation : il y a des têtes qui commencent à tourner vers Orlando et ce n’est ni vers Oladipo, ni vers Vucevic touché au genou qu’elles sont dirigées. La brouette la plus lourde du Magic vient bien de Charenton actuellement, que Tobias Harris le veuille ou non.

Source image : Twitter – @OrlandoMagic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top