Raptors

DeMarre Carroll, symbole du nouvel état d’esprit des Raptors : la défense reprend ses droits à Toronto

Sèchement sweepés par Washington lors du premier tour des derniers Playoffs, les Raptors se sont nettement renforcés défensivement pendant l’été pour éviter le même genre de déconvenue dans un an.

Depuis son arrivée en 2011, Dwane Casey a redonné du sens à la défense, un terme qui était comparé à un gros mot au Air Canada Center jusque là. Mais l’an dernier, les Raptors ont fait un bon en arrière, ne terminant que 23ème en terme de points autorisés à l’adversaire toutes les 100 possessions avec 104,8 unités de moyenne et c’est en partie ce qui a causé leur effondrement en Playoffs car on ne peut pas prétendre vouloir passer un tour à l’Est en lâchant plus de 110 points par match à l’équipe adverse. Conscient de ce problème, Masai Ujiri a passé l’été à complexifier le code du verrou des Raptors pour le rendre indéchiffrable, jusqu’à exploser son porte-monnaie pour mettre la main sur l’un des agents-libres les plus courus de la ligue à savoir DeMarre Carroll. Auteur d’une très belle saison à Atlanta, le sosie de Youssoupha ne sera jamais un franchise player mais il comble parfaitement les besoins de Toronto, ce qui lui a valu le droit de recevoir un beau discours de la part de Dwane Casey.

« Nous avons besoin de toi. Tu es avant tout un grand défenseur et nous voulons être une équipe défensive. Nous l’avons été jusqu’à l’année dernière. Nous sommes passés de la 30ème place [en efficacité défensive en 2010-2011] au top 10 et nous avons ensuite chuté involontairement. Il joue un grand rôle dans ce nouveau départ en avant, voilà à quoi ressemblait mon discours, » expliquait le coach à John Schuhmann de NBA.com.

DeMarre Carroll n’était autre que le chien de garde attitré de LeBron James lors des derniers Playoffs avec les Hawks. Il va offrir aux Raptors cette défense dans le périmètre qui leur a fait tant défaut cette année, en plus de sa capacité à scorer lorsque cela est nécessaire même si cela ne sera pas son rôle premier sous ses nouvelles couleurs.

« Ça va nous aider qu’il puisse défendre à son poste. Jusque là, Terrence Ross et DeMar DeRozan, qui sont de vrais 2, jouaient 3 et essayaient de répondre physiquement aux plus grands. C’était dur pour eux de les garder en défense. Ils ont fait un superbe travail il y a deux ans mais ça nous a davantage posé problème l’année dernière, offensivement et défensivement. DeMarre va nous apporter de la taille et de l’impact physique à ce poste.

La mode est de jouer petit. Les 3 sont des 4, les 4 sont des 5 et notre roster doit s’y adapter. DeMarre va nous permettre d’avoir plus de flexibilité. Il peut jouer un peu ailier-fort avec Luis Scola ou Patrick Patterson en 5. Nous sommes mieux équipés pour jouer de cette manière que nous l’étions il y a un an. »

En plus de l’autre DMC de la ligue, Toronto s’est offert un autre taulier de la défense avec Bismack Biyombo. À un degré moindre que Carroll, il va pouvoir repousser les assauts adverses dans la raquette grâce à ses longues crêpières qui lui servent de main. Cory Joseph rejoindra aussi ses terres natales en compagnie de Luis Scola pour combler les départs d’Amir Johnson, de Lou Williams et de Greivis Vasquez. À Dwane Casey de tirer le meilleur de cet effectif pour donner raison à sa franchise de ne pas l’avoir libéré cet été et d’ainsi tourner la page après un épisode particulièrement douloureux contre les Wizards.

Avec les récents mouvements enregistrés du côté de Toronto, les Raptors semblent mieux équilibrés que l’année dernière avec toujours leur quota de scoreurs mais également des joueurs capable de s’occuper des stars d’en face pour éviter d’assister à un All-Star Game tous les soirs de l’année. Celui-ci arrivera bien assez vite au pays de la feuille d’érable de toute façon…

Source : NBC Sports

Source image : http://www.foxsports.com/

2 Commentaires

2 Comments

  1. samdelmas

    21 juillet 2015 à 16 h 17 min at 16 h 17 min

    Hey guys,
    Je vous suis de manière très assidue depuis ces belles finales.
    Étant cependant un peu néophyte en basket, j'ai quelques questions et notamment une qui me taraude !
    En vous lisant, si j'ai bien suivi et compris bien entendu, on a l'impression qu'il y a des équipes qui se sont construites une vraie armada : Spurs, Clippers
    D'autres qui se sont renforcées intelligemment : Mavericks, Bucks, Rockets, Grizzlies, Raptors

    Finalement, quelles équipes se sont au contraire affaiblies ? Y-a-t-il pas un principe de "vase communicants" ?

  2. Alex_TrashTalk

    21 juillet 2015 à 17 h 01 min at 17 h 01 min

    Salut samdelmas !

    Tu as pas trop mal résumé la situation sauf pour les Mavs qui ne se sont clairement pas renforcés.
    Tiens, si tu veux, tu as quelques avis à écouter ici : http://dev.trashtalk.co/2015/07/20/podcast-trashtalk-

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top