Magic

Aaron Gordon cartonne en Summer League : une grosse saison à venir chez le Magic ?

Si les prouesses athlétiques et la découverte de Mario Hezonja rendent davantage curieux les fans d’Orlando, c’est bien un autre joueur qui réalise -pour le moment- la Summer League le plus intrigante : Aaron Gordon, en confiance totale.

Drafté en 4ème position l’an dernier, juste après le monstre à trois têtes composé par Joel Embiid, Jabari Parker et Andrew Wiggins, le marsupial était très attendu en Floride et ce dernier espérait justement offrir un peu d’espoir à sa franchise, dans sa dynamique de reconstruction. Malheureusement, le karma en décidera autrement puisqu’une vilaine blessure au pied forcera Gordon à devoir commencer en costard chez les pros, un vrai coup de malchance qui lui imposera notamment de devoir rattraper le train en cours de saison. Trop en décalage avec la navette d’octobre, obligé de devoir se démerder à 19 ans avec des changements d’entraîneurs, Aaron vécut un mini-cauchemar ponctué par ces statistiques bien maigres : 5.2 points, 3.6 rebonds et seulement 17 minutes de moyenne sur les parquets. Pour un type sélectionné aussi haut et attendu tel un sauveur, paye ta violence. Surtout que, de façon assez surprenante pour de nombreux passionnés, c’est Elfrid Payton qui portera bien haut le drapeau d’Orlando, devenant le rookie le plus solide des deux malgré les quelques sièges qui séparaient leur tableau de Draft. Mélangez le tout, secouez bien fort, et vous obtenez un Gordon particulièrement énervé dans votre assiette.

Du coup, on attendait le bonhomme au tournant sur cette Summer League locale, un petit test important pour Aaron qui devait dominer la compétition grâce à son statut, son manque de temps de jeu pendant la saison et surtout son potentiel illimité. Et comme par hasard ? C’est exactement ce qui est en train de se passer en ce moment. Totalement en confiance en ses capacités, au top de sa forme physique et ayant développé une bien meilleure balance sur son tir extérieur, le produit formé dans l’Arizona s’éclate depuis le 4 juillet et c’est toute une franchise qui se frotte actuellement les mains. L’aisance balle en main, on la connaissait. Sa défense, aussi. Ses qualités athlétiques, n’en parlons pas. Mais la plus grande différence se joue au niveau de la confiance et du body language montré par l’intéressé, lui qui semble enfin reprendre du plaisir sur les parquets et n’hésite plus avant d’initier un mouvement basé sur ses excellents instincts. Numériquement, c’est du sale après 3 rencontres : 21.7 points, 11.7 rebonds, 2.7 passes et 1.7 contres en 33 minutes, bonjour la bête. Mais le meilleur chiffre ? C’est probablement celui-ci. Douze tirs à trois points tentés, six rentrés. On n’attendait pas Gordon aussi à l’aise à distance, et c’est surtout un excellent signe pour Scott Skiles qui pourrait le titulariser au poste d’ailier. Coup de chaud d’une semaine ou vrais progrès à tamponner ? La suite nous le dira.

Pour le moment, personne n’a mieux joué qu’Aaron Gordon sur ces premiers jours de Summer League. Confiant, adroit, à l’aise et libéré, le phénomène espère continuer sur cette voie pour offrir une troisième dent bourrée de talent au Magic. Keep it going, kid.

Source image : NBA.com

1 Comment

1 Comment

  1. Tonito

    8 juillet 2015 à 10 h 04 min at 10 h 04 min

    Le gars bosse ses devoirs de vacances avec brio.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top