Nets

Thomas Robinson et Shane Larkin se partagent les miettes à Brooklyn : le compte est bon pour Billy King

Les Brooklyn Nets viennent tant bien que mal de boucler leur roster de 15 joueurs pour la saison prochaine. C’est plus difficile quand on verse près de 80 millions de dollars chaque année à quatre éléments de son effectif, mais ce n’est qu’un détail quand on s’appelle Mikhaïl Prokhorov.

Rassuré quant aux intentions de Brook Lopez et Thaddeus Young de prolonger dans la banlieue de Manhattan, Billy King est parti faire ses dernières emplettes sur le marché des agents-libres avec sa boîte de pièces jaunes pour seul moyen de payement. Ainsi, Thomas Robinson et Shane Larkin viendront compléter l’effectif de Lionel Hollins et se partageront un petit 18m2 à quelques kilomètres du Barclays Center la saison prochaine. Ils devraient tous les deux s’engager pour deux ans avec une option leur permettant de rompre leur contrat au bout d’une saison, le premier recevant le minimum vétéran (1,1 millions de dollars) contre 1,4 millions par saison pour l’ancienne puce des Knicks. Traduction, Toto se contentera du canapé.

Le début de carrière de Thomas Robinson est particulièrement mouvementé, lui qui a déjà connu quatre franchises en l’espace de trois ans passés au sein de la Grande Ligue. À 24 ans, il tentera donc de se relancer à Brooklyn sous la tutelle de Thaddeus Young. Lors de son récent passage à Philadelphie, il tournait à près de 9 points et 7 rebonds en 18 minutes, des chiffres intéressants qu’il aura à cœur de reproduire chez les Nets pour justifier sa cinquième place à la Draft de 2012. Il vient compléter la raquette des Nets qui était devenue bancale depuis le départ de Mason Plumlee pour l’Oregon, l’une des nombreuses anciennes maisons de Robinson, celle où il est resté le plus longtemps jusqu’ici.

Shane Larkin apportera quant à lui un peu de vitesse et d’envie à la mène d’une franchise où il suffit d’avoir quelques gouttes sur le front pour être qualifié de gros bosseur. En concurrence avec Deron Williams, Jarrett Jack et Steve Blake au poste de point guard, son coach pourrait être tenté de l’utiliser pour laisser digérer « D-Will » et dynamiser un peu le jeu des Nets par séquences. De l’autre côté du pont, il avait montré de belles choses sur le parquet du Madison Square Garden la saison dernière, intégrant même le cinq majeur à 22 reprises pour des statistiques de 6,2 points, 3 assists et 1,2 interception par match lors de ses 76 sorties sous la tunique des Knicks pour sa saison sophomore.

Avec près de 97 000 000 de dollars de contrats pour la saison prochaine, les Nets se préparent à recevoir une note encore bien salée de la part de la ligue. En fonction du salary cap qui sera bientôt fixé en détail, Brooklyn pourrait verser entre 38 et 47 millions de billets verts de Luxury Tax. Une saison comme les autres pour Prokhorov.

Source : The New York Post

Source image : Getty Images et Godofredo Vasquez – USA TODAY Sports

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top