Grizzlies

Sans surprise, Jeff Green active son option avec Memphis et prend les 9 millions qui sont sur la table

Arrivé à Memphis au cours de la saison, Jeff Green a décidé d’activer sa player option et restera donc aux Grizzlies l’an prochain. Il empochera ainsi 9,2 millions de dollars.

Vu ce qu’il nous a montré sur les parquets sous le maillot des Oursons, Jeff Green n’était pas vraiment en position de force pour aller tester le marché cet été. En effet, l’ailier a été relativement décevant depuis son arrivée dans le Tennessee et sans doute personne ne lui aurait offert les 9,2 millions de dollars qu’il gagnera la saison prochaine aux Grizzlies. L’ami Jeff a donc logiquement préféré assurer le coup et devenir agent-libre en 2016, où il visera un contrat longue durée avec l’explosion du salary cap.

L’ailier des Memphis Grizzlies Jeff Green a activé son option joueur de 9,2 millions de dollars pour 2015-2016 et ne participera donc pas à la free agency.

Transféré de Boston à Memphis en janvier dernier, Jeff Green a connu des hauts et des bas avec sa nouvelle équipe. Recruté pour apporter ses qualités offensives et athlétiques dans le système quelque peu prévisible des Grizzlies, l’ancien joueur du Thunder et des Celtics n’a pas vraiment réussi à s’imposer sur les terres d’Elvis. Il a notamment beaucoup été critiqué pour sa faiblesse défensive mais aussi pour son irrégularité en attaque, lui qui a notamment disparu de la circulation en Playoffs. Alors qu’il tournait à 13,1 points de moyenne en 45 matches de saison régulière avec Memphis, Green a complètement craqué en post-season où il a chuté à 8,9 points par match avec un horrible 33 % au tir. On comprend tout de suite mieux pourquoi il s’est jeté sur les 9,2 millions de dollars qui étaient sur la table des négociations.

Censé apporter une nouvelle dimension aux Grizzlies, Jeff Green a eu du mal à s’adapter au système prôné par la franchise de Memphis. Mais en même temps, ce n’est jamais facile de débarquer dans une autre franchise en plein milieu d’une saison. Il a donc des circonstances atténuantes, mais on attend bien mieux de Green l’année prochaine.

Source : Yahoo Sports

Source image : boston.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top