Nets

« On parle de Kyle Korver là, c’est pas Steph Curry » : Lionel Hollins, coach et philosophe à plein temps

Deuxième match de la série opposant Nets et Hawks ce soir, l’occasion pour certains acteurs de sortir leurs plus belles punchlines : le coach de Brooklyn ne semble pas vraiment inquiet par la présence de Kyle Korver…

Il faut dire que l’ailier d’Atlanta est particulièrement maladroit cette saison, avec 90% de réussite aux lancers, 49% du parking et 49% au tir général. Mieux encore, on a bien vu au Game 1 que Kyle allait être totalement transparent dans son duel à cause de la défense de Markel Brown et Bojan Bogdanovic, le numéro 26 ne terminant la rencontre qu’à 21 points à 6/12 au tir dont 5/11 de loin. Du coup, on tente le tout pour le tout côté Nets, avec un plan de jeu qui semble convenir parfaitement aux aspirations de la franchise : laissez le sniper tranquille, il en loupera forcément. Wait, what ? Oui oui, vous avez bien lu. Dans la tête de Lionel Hollins, Korver est tellement loin de la perfection qu’il ne faut pas s’en préoccuper plus que ça, alors que le type termine meilleur marqueur de la première rencontre. Entretien exclusif avec un spécialiste de la défense…

Combien de tirs a-t-il pris et combien en a-t-il manqué ? Voyez par vous-même, s’il est aussi bon que ça il n’en loupera aucun… Tout le monde loupe des tirs, c’est un bon shooteur et je l’admets, on prépare notamment nos stratégies parce qu’il est très bon dans sa spécialité. Mais on continuera à venir aider, à revenir sur les joueurs et contester les tirs, jusqu’à ce qu’il tire à 100% de réussite. On parle de Kyle Korver là, c’est pas Stephen Curry. Il est très bon pour tirer derrière les écrans et bouger sans la balle, mais il ne met pas souvent la balle au sol et vous déstabilise comme Curry.”

Point en faveur de Lionel, on sait tous que Kyle n’est pas bon pour dribbler. Et là-dessus, le coach des Nets marque un point. Mais comment vouloir imaginer une victoire de Brooklyn si le sniper est laissé ouvert derrière la ligne ? Ce n’est pas comme si les Hawks possédaient un monstre offensif indéfendable dans la raquette et qu’il fallait impérativement doubler une fois la balle au poste. On l’a d’ailleurs vu à plusieurs reprises cette saison, les joueurs qui défendent Korver comme des morts de faim donnent souvent une belle chance de l’emporter à leur équipe. Pourquoi ? Tout simplement parce que l’ailier n’est pas qu’utile dans sa réussite au tir, ses mouvements et prises de positions créent aussi la majeure partie de l’attaque d’Atlanta, son inefficacité créant des troubles majeurs pour Mike Budenholzer. On souhaite donc bon courage à Joe Johnson et ses coéquipiers, eux qui auront probablement droit à une ou deux douches supplémentaires sur la série, tout ça parce qu’il ne s’agit pas de Stephen Curry…

Moralité : laissez Korver ouvert tant qu’il est à 90% de réussite au tir. Après tout, il ne s’agit pas du meneur des Warriors, donc on peut défendre relax…

Source : New York Daily News

Source image : sportstalkflorida.com

1 Comment

1 Comment

  1. Hard_PoK

    22 avril 2015 à 12 h 45 min at 12 h 45 min

    Haha j'attendais l'article depuis que j'avais vu la news, rien que le titre et j'étais déjà heureux ! Merci

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top