News NBA

Obsession : John Calipari crève d’envie d’avoir une deuxième chance en NBA

En NCAA, John Calipari est magique. Il est l’actuel coach des invincibles Kentucky Wildcats et dispose d’un bilan de 591 victoires pour 174 défaites depuis qu’il entraîne des équipes universitaire (UMass, Memphis Tigers et Kentucky Wildcats) soit plus de 77% de rencontres gagnées ! En NBA, John Calipari est tragique ou plutôt fut tragique car il n’y a pas remis les pieds depuis son unique expérience avec les Nets de 1996 à 1999 (72W – 112L).

Aujourd’hui, il apparaît clairement que « Cali » vise le titre universitaire mais que pourra-t-il espérer ensuite ? Il ne peut plus aller plus haut et aura bien du mal à maintenir ce niveau de performance… Ainsi, Steve Popper de northjersey.com s’est fendu d’un petit lancement de rumeur en bonne et due forme hier en expliquant que John Calipari peut être celui qui sauvera les Nets en effectuant son retour en NBA, un retour dont il rêve depuis son échec à New Jersey :

« Il le veut désespérément (revenir en NBA) », a déclaré un officiel de la NBA. « Il ne le dira pas à haute voix. La NBA est l’unique challenge face auquel il a échoué et ça le rend fou. Il n’est plus le même qu’il était à l’époque. Il était venu coacher en NBA alors qu’il n’était pas prêt. Maintenant, il est prêt. »

Il est vrai que depuis son échec dans la Grande Ligue, John Calipari est tout simplement devenu le meilleur entraîneur universitaire double du meilleur recruteur du pays. John Wall, DeMarcus Cousins, Eric Bledsoe, Anthony Davis et maintenant Karl-Anthony Towns – dont le nom est cité dans la conversation pour le premier pick de la prochaine draft – ont tous joué sous les ordres de Calipari à Kentucky sans oublier Tyreke Evans qui a connu « Cali » à Memphis avant de devenir rookie de l’année en 2010. En juin dernier, ce bon John a refusé un contrat de 60 millions émanant des Cavaliers mais il ne savait pas encore qu’un certain LeBron James allait faire son retour au pays… Il apparaît aujourd’hui que les qualités de recruteur de Calipari couplées avec les bonnes relations qu’il entretient avec de nombreux joueurs stars pourraient faire de lui un excellent head coach pour une franchise de la Grande Ligue.

Les Nets vont-ils se jeter sur lui dès l’été prochain ? Cela voudrait déjà dire se débarrasser de Lionel Hollins qui a signé pour 4 ans l’été dernier et dont les résultats sont bien évidemment décevants mais ne peuvent pas lui être imputés en totalité (loin de là). Calipari aurait-il fait mieux ? Ou plutôt, est-il plus compétent qu’Hollins pour relancer les Nets ? Certains semblent le penser, Calipari en a visiblement très envie mais la réalité de la NBA est parfois bien moins rose que les souhaits des journalistes ou observateurs. 

Source : ProBasketballTalk

Source image : USA Today

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top