L'avis du Psy

L’Avis du Psy – S02 Épisode 13 : on recherche un doudou pour Damian Lillard et une camisole pour Russell Westbrook

l'avis du psy

Damian Lillard qui fait coup double, Jacque Vaughn qui pointe au chome-du ? Retrouvez ces deux garçons et beaucoup d’autres dans l’avis du Psy épisode 13, en attendant le transfert du cabinet à New York la semaine prochaine.

A quelques jours du All Star Game, l’heure est encore aux crises en tout genre au cabinet. Problèmes identitaires, langues trop pendues ou bien puberté mal vécue, le Psy a encore du taf cette semaine. L’avis du Psy épisode 13 c’est maintenant !

Place Patient Le compte-rendu de la visite

10°

Brandon JenningsBrandon Jennings On sait tous que Brandon Jennings peut dégoupiller à n’importe quel moment, le meneur des Pistons ressentant un besoin perpétuel de reconnaissance depuis le début de sa carrière. On se souvient tous de sa lolitude en 2013 quand il annonçait battre LeBron et le Heat en 6 matches avant de finalement repartir avec un coup de balai dans l’arrière-train. Cette fois-ci, si c’est encore LBJ qui a été victime de la langue de vip’ de Brandon, l’attaque est plus personnelle. Qu’on soit d’accord avec lui ou pas, le Psy a tenu a faire comprendre à son patient que sa blessure et son indisponibilité ne devaient en aucun cas donner lieu à ce genre de punchline, surtout qu’il n’a encore rien prouvé et que cela ne changera sans doute jamais, malgré son regain de forme avant la blessure qui le tiendra éloigné des playgrounds parquets jusqu’à cet été. Le Psy a prévenu : la prochaine fois il fera la même chose avec sa langue qu’avec son cerveau, il fera des nœuds.

DeMarcus CousinsJames Harden Vas-y le Psy il a fumé, il a mis une photo de Ardenne… Bah oui les gars, James Harden car DeMarcus Cousins a cette semaine remplacé le barbu au firmament des défenseurs les plus concernés de la ligue… Car si on prévient depuis plusieurs semaines le probable craquage de DMC, il a passé cette fois-ci une étape supplémentaire dans la dépression, à savoir celle du renoncement. La preuve ici-même. « Boogie » n’est plus du tout focus sur les affaires de sa franchise et semble psychologiquement très loin de nous, quelque part entre Jupiter et la préparation d’un braquage chez son coach. Ce genre de comportement fait clairement flipper le Psy qui préfère désormais convier plusieurs bodyguards quand il consulte le patient le plus tourmenté de sa clinique. Ce genre de détachement est très inquiétant et plus la saison avance, plus le Psy semble être dépourvu d’idées et de traitement pour ce cas très sensible. A force de marcher sur la corde, la chute est proche…

Tom ThibodeauTom Thibodeau La saison avait plutôt bien commencé pour Tom et les Bulls, portés par un Jimmy Butler en mode MVP, un Mirotic vite au diapason, un Pau Gasol rajeuni et un D-Rose de retour pas à pas vers un semblant de sommet. Puis patatra, un concours de briques plus tard (on y reviendra) et surtout avec une défense digne de celle des Iles Féroé, Tom retrouve aujourd’hui ses boys à la cinquième place à l’Est, un ranking en totale inadéquation avec le talent du roster et les vœux du staff. Et il a même été question qu’il parte « Tommy » ! Eh oui en NBA tout va très vite et le coach des taurillons serait bien inspiré de vite trouver une solution pour que ses gars se sortent les doigts, histoire de ne pas vivre au mieux un printemps sous pression, au pire un mois de mars en vacances avec Jacque Vaughn... Identitairement perdu, Thibodeau a donc pu s’épancher longuement chez le Psy sur son ressenti actuel et sur les plans d’actions mis en œuvre pour rebondir. On suit le dossier de près, c’est pas souvent après tout qu’on a d’aussi fins tacticiens au cabinet…

Hassan Whiteside Hassan Whiteside Le Psy a pensé un moment avoir percé le secret d’Hassan Whiteside et de ses perfs monstrueuses. Selon lui, le pivot du Heat est un avatar et serait en fait Wilt Chamberlain revenu de l’au delà pour mater la jeune génération. D’où cette consultation en urgence, histoire de retirer le masque afin de dévoiler au grand jour la supercherie. Mais malheureusement pour le Psy et heureusement pour le Heat, Hassan est donc bien Hassan et le talent du jeune homme n’est du coup pas biaisé. Au delà de cet échec, le Psy a quand même voulu comprendre comment un mec pouvait sortir comme cela de nulle part, étonné comme le reste du monde à la vue des boxscores chaque matin. Ce à quoi « le côté blanc » lui aurait répondu se servir de sa main droite uniquement depuis un mois, ce qui reste à prouver mais qui dénote en tout cas un certain humour chez le successeur de DJ Rony Seikaly. En tout cas, les highlights de mercredi soir prouvent qu’Hassan est humain et ça, c’est tout de même rassurant…

Joffrey LauvergneJoffrey Lauvergne S’il existait un trophée de MOY, autrement dit « Mistake Of the Year », « Jololo » serait sans doute en bonne place au classement. Car vous l’aurez sûrement suivi, Joffrey Lauvergne devrait logiquement rejoindre le monde impitoyable de la NBA dans les prochains jours, une récompense finalement appropriée compte tenu de sa carrière plus qu’intéressante jusque-là. En effet, Joffrey arpente depuis nombre d’années déjà les parquets européens avec une certaine aisance et un sens du combat ayant notamment fait de lui une icône locale au Partizan Belgrade. Mais il y a bel et bien une couille dans le pâté, pour reprendre une expression chère à Glen Davis. Le problème ? S’il part effectivement en NBA, il sera sous les ordres de cet homme. Omagad est-ce vraiment la bonne solution pour démarrer une carrière aux States ? Le Psy a bien tenté de prévenir le pivot français mais il ne voulait pas non plus casser son American Dream alors il a préféré l’avertir petitement, tout en lui conseillant quand même de passer le voir quelques jours après son arrivée, histoire d’avoir une épaule sur laquelle pleurer compter… La cellule française du cabinet est aux aguets…

Rajon Rondo Rajon Rondo « Rajon, vous êtes le caillou dans la chaussure d’un marcheur, le bâton dans la roue d’un vélo. Vous faîtes chuter le peloton. Vous êtes le maillon faible… » C’est en ces termes que Laurence Boccolini s’est adressée au meneur des Mavs au cabinet, elle qui a assisté à la consultation de l’ancien Celtic, à la demande du Psy. Car on l’avait assez dit ici-même la semaine passée, Rajon pue le chat noir depuis son arrivée dans le Texas, les Mavs étant passés depuis son débarquement d’un contender solide à une équipe en totale perte de repères, à l’image d’ailleurs du joueur lui-même… Et comme si les défaites et les contre-performances individuelles ne suffisaient pas, Richard Jefferson en a rajouté une couche en allant démolir la petite gueule de son nouveau coéquipier, histoire de faire durer la poisse quelques semaines de plus au pays des cow-boys. Décidément… Ravagé par cette situation, Rajon Rondo a fait part au Psy de son souhait de repartir à Boston, là où, au moins, sa vie n’est pas gâchée par tous ces coups du sort. Pas possible évidemment, le Psy n’ayant pour l’instant comme solution qu’un abonnement de son patient au site VDM histoire de rire des gens, il y en a, moins chanceux que lui…

Jacque Vaughn Jacque Vaughn Nic Vucevic, Elfrid Payton, Totor Oladipo, Evan Champagne, Tobias Harris… Malgré une tripotée de jeunes talents, Jacque Vaughn n’aura donc pas réussi à faire de son groupe un squad victorieux. Loin du Psy l’idée de penser que les voisins de Mickey sont d’ores et déjà des favoris au titre, mais une belle brochette de gamins comme eux ne pouvait-t-elle pas prétendre à mieux, dans les pas par exemple d’une jeune équipe des Bucks ? En tout cas, Jacky a fait les frais du manque de résultats de la franchise floridienne et il ira donc pointer dès demain au Pôle Emploi local, à la recherche peut-être d’un poste d’assistant plus raccord avec ses talents de meneur d’homme. Le Psy n’a d’ailleurs pas vraiment rassuré son patient car au delà de l’éthique professionnelle qui lui confère une certaine retenue, ce dernier commençait également à en avoir sa claque de ce pantin gesticulant plus que de raison, oubliant du coup de penser correctement à de vraies rotations… Rassurant ou pas, le Psy a quand même tenu à annoncer à son patient que Brian Shaw devrait le rejoindre bientôt dans la salle d’attente du Pôle. Tu parles d’un lot de consolation…

Derrick Rose Derrick Rose Le Psy a enfin compris ce qu’il se passait dans la tête de l’Inspecteur Derrick Rose. Selon l’intéressé, nettement plus bavard après une séance d’hypnose, il aurait profité de sa longue absence pour entamer un CAP maçonnerie et il passerait en ce moment l’examen pratique, d’où ce bizarroïde et dégueulasse jet de briques depuis quelques mois. Au delà de çà, le Psy a quand même tenu à rappeler à D-Rose que les fans de Chicago avaient idolâtré un MVP et qu’il serait donc cool qu’il ne se transforme pas en Gérard Smith de l’Illinois. La situation chez les Bulls n’est pas facile certes (cf plus haut) mais ce n’est pas une raison pour croire qu’empiler des moellons est une solution pour empêcher les adversaires de marquer. Former un mur en défense ok, mais c’est une image Derrick, C’EST UNE IMAGE BORDEL ! On attend donc au cabinet (comme dans tous les États-Unis) une prise de conscience de Derrick, faute de quoi les Bulls seront rapidement en difficulté, dans une Conférence qui s’annonce finalement moins docile que prévue…

Russell WestbrookRussell Westbrook Toujours ce problème de dédoublement de la personnalité pour Russell, de plus en plus marqué cependant. Capable d’arroser salement et encore pire que D-Rose, il peut aussi nous sortir des perfs de fou malade comme avant-hier face aux Pelicans. Ou encore craquer complètement pour un handshake un peu trop foireux. Vraiment illisible pour le Psy qui n’arrive toujours pas à cerner son patient, ne sachant de ce fait jamais à quelle Tortue Ninja il peut bien avoir à faire… Un vrai gros souci lorsque l’on sait que le zélé fifou représente plus que de raison le baromètre qui fera que oui ou non le Thunder poursuivra son bout de chemin après avril… De nombreux spécialistes ayant beau assister aux séances de Russ chez le Psy, on ne sait donc toujours pas de quoi ce grand malade peut réellement souffrir…

Damian LillardDamian Lillard Déjà bien mal la semaine passée suite à sa non-sélection pour le All Star Game, on imaginait Dame répondre par les actes, ridiculisant uns à uns tous ses adversaires. Malheureusement on a droit depuis quelques jours à un gamin boudeur, ressassant son (pauvre) sort, allant même jusqu’à refuser de participer au Skills Challenge, laissant sa place notamment à un mec comme Jimmy Butler, aussi à l’aise avec son dribble que Steevy Boulay avec les meufs. Et que dire de ses perfs depuis le choc dû à l’annonce… 16,8 points à 35% depuis 5 matches, la meilleure des preuves à apporter à ceux qui lui auront préféré Chris Paul… Grosse colère donc pour le Psy, vraiment déçu que son jeune patient se laisse aller à ce point, à la manière de ce que ferait un collégien largué par sa première copine à cause d’incompatibilité d’appareil dentaire… Faut se ressaisir maintenant mon petit !

C’est tout pour cette fois-ci, en attendant un épisode spécial All Star Game la semaine prochaine, pour voir qui prendra le relais de Mike D’Antoni et des patients consultés l’an passé à l’occasion de la coupure de février. Et d’ailleurs pour se rafraîchir la mémoire, c’est ici que ça se passe…

image de couverture : @artkor7 pour TrashTalk

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top