Hawks

Roi du parking : Kyle Korver réalise la plus belle saison au tir de l’histoire selon les chiffres !

On en a vu passer des poignets en NBA, aussi bons de près qu’à distance. Cependant, Kyle Korver pourrait installer une nouvelle référence dans l’histoire s’il continue sur son rythme actuel : tous les records lui tendent la main…

Que ce soit aux lancers, à mi-distance ou en direct du parking, l’ailier des Hawks est devenu tellement automatique que les chiffres les plus absurdes sont avancés à mi-parcours. Korver, auteur de la plus belle saison de l’histoire chez les tireurs ? C’est la question qu’on peut poser, tant les cases sont cochées dans toutes les catégories. Faisons la liste, pour mieux comprendre le phénomène rarissime qui est en train de se produire à Atlanta.

Déjà, il y a ce fameux Club 190. Le Club 190 ? Oui, il existe. Ouvert par Steve Kerr lors de la saison 1995-96 avec les Bulls, ce stand VIP unique n’a toujours pas de deuxième membre. Mieux encore, si Kerr l’a créé en ne rentrant que 244 tirs sur toute la saison, Korver pourrait carrément prendre la place de président puisqu’il a déjà planté plus de 330 paniers aujourd’hui. Le coach des Warriors a ainsi terminé sa campagne légendaire avec 50.6% au tir, 51.5% de loin et 92.9% sur la ligne (soit un total de 195), ce qui représente la meilleure saison de l’histoire pour nombreux. Et Kyle en comparaison ? 51.5% au tir, 53.6% du parking (!) et 92.2% aux lancers (soit un total de 197.3). Il est évident que maintenir un tel rythme sera très difficile avec la fatigue qui s’installe et les défenses qui se resserrent, mais pour le moment on est sur des bases tout simplement hallucinantes vu le volume de tirs pris par l’ailier des Hawks.

Ensuite, il y a le True Shooting Percentage. Dans la langue de Molière, on appelle ça le vrai pourcentage au tir. Ce calcul précis prend en compte les trois tirs connus au basket (lancers, trois points et normaux) et permet de voir à quel point un sniper est efficace, dans toute situation. Aujourd’hui, Korver est à 72.6% de réussite, ce qui le place juste devant Tyson Chandler, qui détient la meilleure saison de l’histoire avec 70.8%. Et on vous parle là d’un pivot qui, au quotidien, marquait ses points à 25 centimètres de l’arceau, sur des dunks ou des rebonds offensifs. S’il continue sur son rythme, Kyle deviendra ainsi le tireur le plus efficace de l’histoire sur une saison, devant les Shaq, Chamberlain ou autres Gilmore. Le joueur le plus proche de lui dans cette catégorie ? Tim Legler des Bullets, la même saison que Kerr avec 68.8% de réussite générale.

Après, on peut balancer des petites pépites à droite à gauche. Comme par exemple son pourcentage à trois-points cette saison dans le quatrième quart et en prolongation : 69% de réussite, la pression c’est dans la bière n’est-ce pas ? Dans un match serré, avec moins de cinq minutes à jouer, Kyle est à 93% de réussite (!) au tir, bien loin devant Anthony Davis qui tape quand même les 76%. On ne vous a probablement pas dit que sur une seule saison, le meilleur pourcentage au tir de l’histoire à trois points est de 53.6%. Le propriétaire ? Korver, à l’époque du Jazz, lui qui pourrait égaliser, doubler ou s’offrir la deuxième place cette saison vu sa cadence.

Bien évidemment, le débat existera toujours autour des spécialistes de la discipline comme le joueur des Hawks, et les stars de la Ligue comme Stephen Curry. Les défenses sont constamment concentrées sur le meneur des Warriors, probablement plus que pour Kyle. Du coup, les pourcentages sont différents car le volume de tirs pris est différent. Mais aux dernières nouvelles, les 29 franchises qui affrontent Atlanta aujourd’hui écrivent bien dans leur scouting report qu’il ne faut pas laisser le numéro 26 tout seul. Trop concentré, trop précis et surtout en parfaite condition physique comme il l’a récemment dit sur NBA TV, Korver est sur un petit nuage cette saison.

Le Club 190 et le meilleur pourcentage de l’histoire tout type de tirs confondu, le tout avec un nombre de tentatives tout de même assez impressionnant, Korver est-il en train d’écrire la plus belle page de l’histoire chez les snipers ?

Source : USA Today / Basketball Reference

Source image : Twitter

3 Commentaires

3 Comments

  1. Florent

    21 janvier 2015 à 12 h 28 min at 12 h 28 min

    Du coup pourquoi il est indiqué sur l'image (source twitter nba, j'imagine) qu'aucun joueur n'a fini une saison à 50/50/90?

    • David

      21 janvier 2015 à 16 h 02 min at 16 h 02 min

      J’imagine parce que la NBA juge qu’il faut un certain volume de tirs pour pouvoir être pris en compte.

    • TrashTalk

      22 janvier 2015 à 0 h 23 min at 0 h 23 min

      En effet, il faut 300 tirs rentrés minimum pour faire partie de quelconque classement en NBA, ce que Kerr n'a pas fait.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top