Suns

Proposition pour Adam Silver : les Suns aimeraient bien jouer avec plusieurs ballons …

Certains y voyaient tout beau tout rose au pays du cactus avec l’arrivée d’un troisième crack sur les lignes arrières en la personne d’Isaiah Thomas. Mais si la mayonnaise pourrait prendre rapidement pour donner un cocktail bien explosif, le début de saison est pour l’instant compliqué du côté de Phoenix. Rome ne s’est pas construite entre deux pauses-clopes et les Suns sont en train de le découvrir…

Les Suns présentaient l’an passé un bilan de 28 victoires et quinze défaites quand Eric Bledsoe et Goran Dragic étaient réunis dans le roster. Et malgré les 39 matches ratés sur blessure par le « Mini-LeBron », Phoenix n’avait manqué les PlayOffs que pour une malheureuse victoire… Théoriquement, l’ajout d’un meneur tournant l’an passé à plus de 20 points devait combler le manque des Suns en leur donnant l’opportunité d’avoir sans discontinuité 2 top-joueurs sur les lignes arrières. Sauf que dans un monde parfait, JR Smith serait MVP chaque année et JaVale McGee aurait eu une mention au bac…

C’est donc un début de saison compliqué que les Suns vivent actuellement, loin d’être catastrophique (6-5), mais moins impressionnant que celui auquel on pouvait peut-être s’attendre. Mais rien d’étonnant finalement quand on sait qu’inclure un nouveau joueur dans une mécanique et un collectif ayant déjà ses habitudes et sa manière de jouer n’est jamais chose aisée. Surtout quand il faut prendre en route un train lancé sans arrêt à 200 à l’heure. C’est d’ailleurs en substance ce que le meneur slovène des Suns a laissé entendre il y a quelques jours :

« Le système des Suns est prévu pour trouver le meneur le plus à même d’envoyer du jeu rapide, avec le reste des gars qui courent de partout. Sur demi-terrain, le but est d’aiguiller le jeu vers la partie du terrain où la mismatch est la plus intéressante.

Pour l’instant, tout ça a du mal à se mettre en place tout simplement car il n’y a qu’un seul ballon sur le terrain ! C’est un sacrifice à faire car si Isaiah joue bien, Eric ou moi devrons rester sur le banc. Les 2 meilleurs jouent et l’autre reste assis. C’est comme ça et il faut que l’on s’y fasse… »

Autre raison qui semble changer cette année le jeu des Suns, Channing Frye n’est plus là pour aller se poser tranquillou dans son corner. Avec un grand capable d’écarter la défense grâce à son adresse de loin, le jeu de Phoenix était l’an passé plus espacé et permettait aux dragsters de l’équipe de pouvoir pénétrer plus facilement qu’avec un intérieur et son défenseur qui trainent dans la raquette…

Des ajustement sont donc à réaliser dans l’Arizona pour pouvoir utiliser au mieux cet hydre à trois têtes que représente l’association Thomas / Dragic / Bledsoe. Car courir c’est bien mais courir intelligemment c’est mieux. Avec un tel alliage puissance/vitesse/altruisme, on ne doute pas que Jeff Hornacek va réussir à nous fabriquer un cocktail bien puissant. Et si pour l’instant c’est un peu fade, le résultat pourrait s’avérer explosif…

source texte : nbcsports.com

source image de couverture : fansided.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top