Magic

Evan Fournier fait péter le champagne en Floride : piquette sans lendemain ou grand cru made in France ?

Après Joakim Noah, Tony Parker, Nicolas Batum ou encore Boris Diaw, un autre Frenchie est sur le point de se faire une place solide dans un roster NBA. Ce joueur s’appelle Evan Fournier et après avoir fait kiffer les Français cet été à la Coupe Du Monde, il est en train de se mettre les fans du Magic dans la poche. On revient sur le début de saison d’Evan au pays de Mickey.

Déjà, et promis on n’y reviendra pas dans ces lignes, on aimerait beaucoup qu’Evan passe faire un tour chez le coiffeur, car si l’on doit prendre l’habitude de regarder des matches du Magic cette saison, on ne supportera pas cet immonde catogan très longtemps. Et si l’arrière français pourrait rapidement se faire un nom parmi les artificiers les plus prolifiques de la ligue, il pourrait également rejoindre à terme le cercle des joueurs possédant des coiffures de merde (c’est pas nous qu’on le dit hein, c’est les gens), en compagnie de Derrick Williams, Nerlens Noel ou autre Jordan Hill…

Une fois ce petit point capillaire passé (néanmoins essentiel et obligatoire), passons donc au basket…

Ce qu’il s’est passé jusque-là

3 matches, 3 défaites face à Toronto, Washington et à New Orleans. Une bonne grosse douzaine de points d’écart en moyenne qui traduisent déjà les difficultés que devraient rencontrer les très jeunes joueurs d’Orlando cette saison. Mais malgré une saison laborieuse qui s’annonce au niveau du ratio victoires/défaites, la franchise floridienne peut se targuer de posséder en son sein de jeunes joueurs pleins de talent, dont on a déjà l’impression qu’ils devraient compter rapidement dans la ligue. Elfrid Payton est un meneur d’à peine 20 ans déjà nba ready, Aaron Gordon peine en ce début de saison mais son potentiel athlétique est immense. Nikola Vucevic est en train de rendre fou d’amour tous ceux qui l’ont choisi dans leur Fantasy League alors que Victor Oladipo, potentiellement le futur franchise player de la bande, est toujours sur le flanc après s’être fait allumer la tronche lors d’un entraînement. Rajoutez à cela de jeunes talents (si, si) comme Tobias Harris ou Kyle O’Quinn et vous obtenez peut-être l’une des futures bonnes grosses hypes de la ligue.

C’est donc au sein de cet effectif qu’Evan Fournier a démarré cette saison comme un starter, envoyant 11 points en 32 minutes lors de l’opening day face aux Pels, à 2/4 à 3 points. Intéressant car en même temps, Luke Ridnour, Willie Green et Ben Gordon cumulaient un 1/12 aux tirs, obligeant Jacques Vaughn à utiliser Fournier et Payton une grande partie de la rencontre. On passe rapidement sur le résultat du match, le Magic ayant rencontré un Pelican géant, vous savez celui avec un seul poil, mais bien épais, au dessus des yeux, qui leur fit ce soir-là mille misères… Deuxième rencontre, deuxième défaite, face aux Wizards cette fois-ci, mais une belle montée en puissance d’Evan « Mehdi » Fournier : 21 points à 8/10 dont 3/4 à 3 points, le tout en 33 minutes. Pas de doute, l’ancien poitevin est bien rentré dans sa saison et il le prouvera à nouveau deux jours plus tard en plantant 18 points face aux Raptors malgré une nouvelle défaite des actuels derniers de la conférence Est en compagnie des Sixers et des Pistons.

Le bilan chiffré d’Evan sur ces 3 premiers matches ? 16,7 points à 54,8% dont 50% de loin, 29,7 minutes passées en moyenne on the floor et un rôle plus qu’important dans l’attaque de coach Vaughn. Genre l’option « noumero ouno » sur les lignes arrières rien que ça…

Et maintenant ?

Victor Oladipo sera de retour dans 3 semaines. Selon les sources et selon Evan lui-même (on l’a croisé ce matin au PMU), « Mr Popo » devrait hériter de la place de starter de Payton, pour enfin se caler à ce poste de meneur qui devrait à terme faire de lui l’un des joueurs les plus dangereux de la ligue. Pas de souci donc pour Evan, d’autant plus que parmi les concurrents du Français à son poste, aucun ne semble pour le moment en mesure de venir lui gratter trop de minutes, à part éventuellement Ben Gordon, s’il décide enfin de redevenir ne serait-ce que le quart du joueur qu’il était aux Bulls. Autre option que pourrait mettre en place Jacques Vaughn, déplacer Oladipo au poste 2 afin de continuer à former Elfrid Payton à la vie chez les grands, lui qui prouve match après match qu’il a les moyens de driver n’importe quelle bagnole malgré son jeune âge… Quoiqu’il en soit, Evan Fournier peut dormir tranquille ces prochaines semaines, il ne devrait pas être benché comme un vulgaire Kevin Seraphin et il pourrait même continuer à prendre de l’importance au sein de sa franchise. Evan est en plein soleil et, à part faire briller son magnifique look (arf on avait promis…), cela pourrait aussi lui permettre de faire parler encore en peu plus de lui, au delà de la mini-hype locale en train de naître au Sud-Est des States…

Prochaines étapes pour le nouveau sniper en chef de l’Amway Center, les Bulls, les Sixers et les Wolves. Soient au moins deux occasions de débloquer le compteur victoires du Magic, histoire de mettre un peu plus de piquant à des performances qui font pour l’instant de lui l’une des belles surprises de ce début de saison. Un coup de tondeuse et ce serait vraiment parfait…

image de couverture : nba.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top