Kings

Ejaculateur précoce : Nik Stauskas est prêt pour la rentrée mais il parle déjà beaucoup

12 puis 13 points avec une adresse certaine longue distance : sans discussion, Nik Stauskas est l’une des bonnes surprises de cette présaison à Sacramento. Mais s’il répond pour l’instant présent, sa communication sera rapidement à revoir car sa langue semble aussi prompte à fourcher que son poignet l’est pour dégainer…

Après la première de ses deux confrontations avec les Raptors dans ce qui pourrait être un avant goût des prochaines finales NBA (en 2045 en fait), le n°8 de la dernière draft a été interrogé concernant ses performances et ses premières impressions sur ce nouveau monde. Résultat : une réponse … étrange.

« Ça m’aide beaucoup quand j’entends tout cet amour pour moi descendre des tribunes. Et savoir que ma famille est présente aussi…

Mais au delà des déclarations pipi-caca, c’est surtout la suite de ses propos qui a rapidement fait réagir le petit monde de la NBA…

« Je comprends tout à fait que je suis rookie et que je suis blanc, et je sais que pour ces raisons mes adversaires vont m’attaquer sans arrêt. Il faut juste que je joue mon jeu et tout se passera bien… »

Des propos perçus de différentes manières à droite et à gauche mais que l’intéressé aura rapidement dû expliquer, histoire d’éviter à notre belle NBA une nouvelle « affaire » dans une période où les déclarations plus que limites concernant la couleur de peau et les origines des joueurs gangrènent beaucoup trop notre sport. Il n’y avait donc pas de quoi en faire tout un plat et c’est ce que Stauskas s’est empressé de confirmer…

« J’ai été très surpris car les gens sont partis vraiment loin par rapport à ce que j’ai voulu dire… Je n’ai jamais voulu passer pour une victime ou pire encore, lancer une quelconque controverse, mais juste démontrer une réalité. En tant que rookie, vous êtes sans arrêt attaqué sur un terrain, et vous l’avez vu encore ce soir (mardi face aux Raptors). Les joueurs adverses insistent quand je défends sur eux et cela a beaucoup à voir avec ma réputation et avec la manière avec laquelle mon jeu est stéréotypé. Les gens savent que la défense n’est pas mon point fort et cherchent donc à jouer sur moi… C’est tout ce que j’ai voulu dire. Je n’ai voulu froisser personne, c’est juste comme ça que je le ressens. »

« Certains seront d’accord avec ça, d’autres non, mais vous ne pouvez pas nier que la réputation et la façon de jouer de chacun a toute son importance dans une match-up. Les gens jouent d’une certaine manière face à vous à cause de tout ça… »

Allez, accordé… Pas un mot sur le rapport blanc/noir mais on mettra ça sur le compte de la jeunesse et d’une langue qui fourche…

On va quand même conseiller à « Nik le magnifik » de se concentrer sur le ballon et les progrès à effectuer pour devenir un joueur qui compte vraiment en NBA. Le bonhomme a l’air plus à l’aise en sortie d’écran qu’en sortie de vestiaire et ça tombe bien, c’est avec une gonfle dans les mains qu’on veut le voir à l’oeuvre. Allez, on se remet au boulot et on la boucle …

source : slamonline / espn

image de couverture : nba.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top