Suns

Eric Bledsoe en sign-and-trade aux Wolves ? Les Suns pas intéressés…

Dans la journée d’hier, des informations ont circulé comme quoi les Timberwolves avaient contacté les Suns dans le but de mettre sur pied un sign-and-trade visant rapatrier Eric Bledsoe dans le Minnesota où Flip Saunders et son staff sont très motivés par le « Mini-LeBron » et seraient prêt à lui offrir le max sur quatre ans (63 millions).

En effet, ce contrat maximum Minnesota ne peut l’offrir que par l’intermédiaire d’un échange car leur marge salariale est insuffisante actuellement. Dès lors, plusieurs hypothèses ont été envisagées. La première idée qui vient est évidemment que les Wolves pourraient envoyer Ricky Rubio en Arizona mais cela n’a aucun sens pour les Suns qui ont déjà Goran Dragic – qu’ils comptent bien conserver l’été prochain – ainsi qu’Isaiah Thomas qui vient d’arriver. En cas de trade incluant Bledsoe, Phoenix aurait plutôt besoin de réorganiser son poste 2 finalement et Rubio est vraiment un pur meneur pas du tout un combo-guard comme le Bled’.
Du coup, des deals incluant des joueurs comme Thaddeus Young ou Kevin Martin (ou les deux) ont été envisagés car Andrew Wiggins est considéré comme intouchable. Un scoreur comme K-Mart pourrait effectivement s’éclater dans le jeu des Suns. Un combo-forward comme Thaddeus Young, très athlétique, plutôt bon défenseur et capable de scorer, pourrait lui aussi trouver son compte chez les cactus. Sur le parquet, l’affaire pourrait coller mais sur le papier c’est plus compliqué car cela implique que les Suns récupèrent les contrats de Martin (3 ans pour plus de 22 millions) et celui de Young (2 ans pour presque 19 millions) ce qui ne semble clairement pas ravir Ryan McDonough qui  veut, pour l’instant, garder un maximum de marge salariale pour continuer de construire et pouvoir sauter sur une éventuelle grosse occasion.

En fait, il s’avère même que les Suns ne sont tout simplement pas intéressés du tout par un sign-and-trade avec les Wolves comme l’a expliqué Adrian Wojnarowski sur Yahoo Sports :

« Les Phoenix Suns ne sont pas intéressés par des discussions autour d’un sign-and-trade incluant l’agent libre Eric Bledsoe avec les Timberwolves. Les Suns voudraient un All-Star ou un potentiel All-Star en retour s’ils se séparent de Bledsoe maintenant et ils avaient seulement considéré la possibilité d’un scénario incluant Kevin Love dans le cas d’un deal avec les Timberwolves. »

Kevin Love est aujourd’hui à Cleveland et vu qu’aucune autre franchise ne semble être motivée par la venue d’Eric Bledsoe en sign-and-trade, le combo-guard sur-athlète des cactus n’a que deux options devant lui à quelques jours du début des training camp. La première : signer la Qualifying Offer pour 3,7 millions de dollars sur la prochaine saison et jouer encore un an en Arizona où il pourra se mettre en valeur avant d’être agent libre non-restreint l’été prochain. La deuxième : prendre les 48 millions sur 4 ans posés sur la table par les Suns et ainsi se lancer véritablement dans l’aventure avec Phoenix.

Vu l’entourage de Bledsoe – notamment Monsieur « je demande toujours le max », Rich Paul – il est beaucoup plus probable de le voir choisir la première option ce qui, à moyen terme, n’est pas forcément une bonne nouvelle pour les Suns mais, à court terme, cela peut être intéressant à suivre sur les parquets lors de la prochaine saison. Une rotation sur le backsourt composée d’un Goran Dragic dévoué à sa franchise, d’un Eric Bledsoe en mission « Qui que vous soyez, regardez comme je suis bon et filez moi le max » et d’un Isaiah Thomas bien décidé à tout casser, ça promet des points, beaucoup de points, un rythme de jeu effréné et un casse-tête défensif permanent pour les coachs adverses !

Eric Bledsoe a aujourd’hui 24 ans, il est face à un choix important qui pourrait être un tournant dans sa carrière. Il sort d’une saison où il a tourné à presque 18 points, 5,5 passes décisives et presque 5 rebonds de moyenne mais où il a aussi manqué 37 matchs pour se faire opérer (deuxième fois en quatre ans) du ménisque. Il a le potentiel pour être All-Star. C’est maintenant à lui de prendre les bonnes options, de continuer à progresser et, surtout, de rester en bonne santé. 

Source : ProBasketballTalk

Source image : Barry Gossage/Getty images

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top