Lakers

Quand Jeremy Lin rencontre Jeremy Lin : Madame Tussauds inaugure la statue du Laker

Plus qu’un basketteur, Jeremy Lin est un symbole. Depuis son fameux coup de chaud en février 2012 avec les Knicks, le Californien de naissance a inexorablement été propulsé au rang de star dans la Grande Ligue. Sa popularité est telle que même avec des statistiques correctes mais moyennes, Lin continue de surfer sur la vague de cette « Linsanity », un peu malgré lui.

Dernier événement en date, la présentation de son double de cire chez Madame Tussauds à San Francisco, le célèbre musée de cire. Arrivé à Los Angeles pendant l’été en provenance des Rockets, le diplômé d’Harvard emmène avec lui tout son buzz qui colle si bien avec Hollywood et les Lakers.

Petit à petit passé au rang de doublure derrière Patrick Beverley à Houston, Jeremy Lin arrive à L.A. dans un effectif en transition, déjà tourné vers le mercato 2015. Lui compte simplement faire ce qu’il sait faire de mieux, jouer au basket, en essayant de faire abstraction du phénomène qui entoure ses moindres faits et gestes depuis plus de deux ans.

« Je suis bien plus à l’aise maintenant que je ne l’étais au début. J’arrive dans ma cinquième saison et je suis désormais capable de gérer tout ça. La pression vient plus de moi-même que de l’extérieur maintenant. »

En rejoignant les Lakers, Lin retourne également sur la terre de son enfance, et il accueille cette nouvelle avec beaucoup de joie :

« Ça fait vraiment bizarre. Beaucoup de mes amis et de membres de ma famille sont des fans inconditionnels des Warriors depuis que je suis enfant, » expliquait-il avant d’ajouter « J’aime énormément la Californie, encore plus depuis que j’ai visité d’autres endroits ».

Parce qu’entre deux déplacements en avion pour le boulot, rien ne vaut un bon gros smash dans la cuisine familiale.

La saison dernière, Lin tournait à 12,5 points à 35,8% derrière l’arc et 4,1 passes. Derrière Steve Nash, le Taiwanais pourrait se voir offrir un temps de jeu conséquent par Byron Scott avant de renégocier un nouveau contrat dès l’été prochain. L’avenir de Jeremy Lin en NBA n’est pas en danger, sa cote de popularité non plus.

Source : NBC Sports | Image de couverture : Madame Tussauds Museum

1 Comment

1 Comment

  1. linurface

    26 août 2014 à 7 h 07 min at 7 h 07 min

    linsanity 2?

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top