News NBA

« He’s on fire » : les Splash Brothers imprenables sur NBA Jam selon Steph Curry

NBA Jam

Que donnerait un championnat NBA en mode NBA Jam ? Steph Curry nous livre son verdict, nous donnerons le nôtre.

Si les Spurs ont été champions NBA, qu’en serait-il dans une compétition en 2 vs 2, en mode NBA Jam ? C’est cette question que Bleacher Report a posé à Stephen Curry. Sans surprise, le meneur des Warriors a foi en lui et son coéquipier Klay Thompson pour écraser la concurrence. « I smell smoke. » Voici le tableau et les prédictions qui donnent la victoire aux Splash Brothers.

NBA JAM tableau

Source : Bleacher report

Sans vouloir le vexer, il se trompe. Pas que son duo avec Klay Thompson ne puisse pas être performant, mais dans NBA Jam, il faut un joueur physique pour faire le ménage. Leur adresse leur permettrait tout de même de briller et de rapidement rentrer « On fire » en alignant les paniers comme des perles, mais ce ne sera pas suffisant pour aller au bout, certaines équipes présentant des profils plus complémentaires et moins unidimensionnels.

En reprenant le tableau proposé par le journaliste, notre choix se porterait plutôt vers une victoire du Thunder emmené par Westbrook et Durant.

Premier tour

Thunder – Pelicans

OKC rencontre les Pelicans de Jrue Holiday et Anthony Davis. Malheureusement, les deux joueurs de la Nouvelle Orelans se blessent avant la mi-temps, et leurs remplaçant Austin Rivers et Alexis Ajinça ne peuvent pas tenir al comparaison face aux All Stars du Thunder.

Warriors – Grizzlies

Les Splash Brothers eux se baladent face aux Grizzlies, beaucoup trop rapides pour le duo Marc Gasol – Zach Randolph. Même si ces derniers leurs envoient quelques pains pour casser le rythme, cela n’est pas suffisant devant la pluie de shoots à 3 points qui leur tombe sur la tête.

Heat – Wizards

Dans la confrontation entre Heat et Wizards, la jeunesse prend le dessus. Il faut dire que dès le premier quart temps, John Wall brise les genoux de D-Wade sur un crossover. Chris Bosh est alors épaulé par Danny Granger, mais re-belote, blessure du nouvel entrant… la poisse qui pousse Spoelstra à faire entrer « The Birdman. » Miami subit alors le même sort que les Grizzlies, balayé par un duo jeune et bien plus dynamique. John Wall et Bradley Beal se positionnent en challengers.

Clippers – Suns

Eric Bledsoe ayant refusé de rentrer sur le terrain pour protester contre le manque de respect dont il estime être victime de la part des Suns, Jeff Hornacek décide d’envoyer un des frères Morris pour épauler Goran Dragic. Peu importe lequel, ils changeront dès que les premiers signes de fatigue apparaitront. Mais ce n’est pas suffisant, les caviars de CP3 pour Blake ne cessent jamais, les lobs et les dunks pleuvent. « Boom Shakalaka.« 

Cavaliers – Lakers

Les Cavs disposent sans problème des Lakers, Jeremy Lin et Kobe Bryant ne faisant pas le poids face à LeBron et « Uncle Drew. » Nous ne relaterons pas les faits de cette rencontre par respect pour la carrière de Kobe Bryant.

Blazers – Spurs

Le matchup suivant est le plus intéressant et équilibré du premier tour. Damian Lillard et LaMarcus Aldridge rencontrent Tony Parker et Tim Duncan. Mais la sagesse et la maturité des Spurs l’emportent sur la fougue des Blazers, même si Damian « Big Balls » Lillard rentre quelques tirs clutch en fin de match pour ramener Portland dans la course. Insuffisant, TP termine le boulot, San Antonio se qualifie.

Rockets – Mavericks

Le duel texan entre Mavs et Rockets tourne à l’avantage de ces derniers. Pas étonnant, en alignant Monta Ellis et Dirk Nowitzki, Dallas décide de ne pas défendre. Trop risqué, car même si James Harden lui non plus n’apporte rien de ce côté du parquet, il est protégé par Dwight Howard.

Bulls – Knicks

Le dernier match du premier tour oppose les Bulls aux Knicks. Malheureusement, Derrick Rose et Joakim Noah qui devaient jouer sont tous les deux blessés, et c’est Aaron Brooks et Taj Gibson qui représentent la ville de Chicago. Apprenant la nouvelle, J.R. Smith décide de se siffler un bouteille de Jack avant le match, pensant la victoire en poche. Mais tout par en vrille pour New York. Complètement déchiré, « Gérard » se lance dans un concours de tirs à 3 points entre lui et les deux autres personnes dans sa tête. Dépité, Melo oublie ses bonnes résolutions et se met lui aussi à jouer tout seul. Conclusion, les Bulls passent en se contentant de défendre. Classique.

Quart de finale

Thunder – Warriors

Le chemin s’arrête là pour les Splash Brothers qui ne peuvent pas résister au Thunder. Il faut dire que Durant et Westbrook sont plus complets, et peuvent aussi bien répondre à leur vivacité que leur proposer un duel plus physique. Désolé Steph Curry, sans te manquer de respect, il en faudra plus pour être champion.

Wizards – Clippers

Après avoir sorti le Heat, les Wizards sont confiants. Mais ils tombent sur un os. CP3 arrive à museler John Wall, tandis que Blake Griffin impose son explosivité et sa taille dans la raquette. Les Clippers gagnent leur billet pour la demi finale, Steve Ballmer fait le tour du terrain à poil.

Cavaliers – Spurs

Encore un duel épique entre LeBron James et les Spurs. Kyrie Irving prend l’eau face à Tony Parker, à tel point que la ligue accélère la signature de Kevin Love aux Cavs. Ce dernier épaule alors le King et permet à Cleveland de s’imposer dans la plus belle rencontre du tournoi. L’alliance entre la vitesse et la puissance de LBJ est un atout indéniable dans un tournoi de NBA Jam, et il a su en profiter. En défendant sur TiPi, il le sort du match. San Antonio rumine sa défaite et promet de revenir l’an prochain.

Rockets – Bulls

Derrick Rose et Joakim Noah sont enfin de retour de blessure. La rencontre est serrée, mais la préparation psychologique de Tom Thibodeau permet aux Bulls de s’imposer. Ben oui, McHale n’avait pas prévu que Jooks et D-Rose seraient de retour, il avait donc pris ce match à la légère et n’avait rien prévu pour contrer les deux joueurs.

Demi finale

Thunder – Clippers

Doc Rivers est fou, les coups de sifflet des arbitres ont donné la victoire au Thunder. Oui, alors que les fautes n’existent pas à NBA Jam, Kevin Durant a tout de même tenté 35 lancers francs dans le match. Heureusement, car Westbrook avait sorti un 2/23 au shoot…

Cavaliers – Bulls

Bien que survolté à l’idée d’affronter LeBron James, Joakim Noah ne peut permettre aux Bulls de passer ce dernier obstacle avant la finale. Il faut dire que maintenant que Kevin Love est à Cleveland, King James s’occupe de D-Rose en défense, et l’attaque des Bulls est incapable de scorer le moindre point pendant la moitié du match. Dans une rencontre horrible où les deux équipes atteignent moins de 30% de réussite au tir, les Cavs se qualifient. Rose et Noah peuvent retourner à l’infirmerie.

Finale

Thunder – Cavaliers

Conscient du matchup imposé par le Thunder, David Blatt décide de se priver de Kevin  Love pour relancer Kyrie Irving. C’est peine perdue, Uncle Drew se faisant bouffer par Russell Westbrook en bien meilleure forme qu’au tour précédent. Le duel entre LeBron James et Kevin Durant est d’ailleurs éclipsé par la prestation du meneur d’OKC, qui devient « Da Real MVP » du tournoi.

Source : Bleacher Report et un cerveau dérangé pour le tournoi imaginé

Source  image de couverture : Youtube (Bleacher Report)

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top