One-on-One

Le Top 30 des plus grandes bouches en NBA : Carmelo Anthony (#24) !

Trente jours, trente bouches, trente perles ! Pendant tout le mois d’Août, retrouvez le classement des plus grandes gueules de la NBA et leurs créations tout au long de leur carrière. Un festival qui se basera sur la crédibilité des joueurs et permettra de décerner le trophée de meilleur parleur le 1er Septembre. Septième étape offensive aujourd’hui, puisque c’est Carmelo Anthony qui prend place !

Forcément, quand on est un grand scoreur, il faut avoir la bouche qui va avec. Il suffit de voir les Kobe, Jordan ou autres Iverson aller au boulot pour comprendre que la vie d’attaquant surdoué passe aussi par le développement de ses capacités à l’oral. Et à ce petit jeu-là, le produit de Syracuse a un joli CV. Inarrêtable balle en main depuis des années, Melo s’est toujours régalé en fin de match pour tuer de nombreuses franchises qui pensent pouvoir l’empêcher de marquer au buzzer : des dizaines de victimes qui se sont retrouvées en antenne nationale, sur tous les ralentis, avec un Melo très à l’aise dans la parlote. Dès ses débuts sous les ordres de Jim Boeheim, Anthony montrait déjà les canines et savait se débrouiller comme un grand. Chez les pros, il passera même à la vitesse supérieure. Tellement qu’il en viendra même à devenir la légende du fameux clash avec Kevin Garnett il y a deux ans. Il n’aura pourtant pas fallu attendre l’époque des Knicks pour voir l’ailier en sortir des belles. Loin de là même, bien que ses plus belles performances vocales aient eu lieu sous les couleurs de New York.

“Il est très très fort, mais il peut pas débarquer comme ça et maltraiter mes coéquipiers ou moi, lorsqu’il me parle pendant tout le match. J’ai essayé de ne pas réagir mais cela affectait mon jeu donc au final j’ai voulu répondre pour ne pas passer pour un froussard.” Giannis Antetokounmpo

Quand Jeremy Lin annonçait vouloir prolonger son aventure dans la Grosse Pomme, Melo trouva le premier micro venu pour affirmer que le contrat proposé était ridicule. Sympa le coéquipier ! Bon après c’est vrai que Lin ne mérite pas un salaire aussi impressionnant, mais quand on voit Anthony prendre une sacré part de la cagnotte des Knicks depuis… C’est un peu comme George Karl, son ancien coach à Denver, qui affirmait que le All Star ne savait pas défendre. La réponse ? ‘Et ça casse du sucre dans le dos maintenant’, façon ghetto certes, avant d’ajouter que les paroles de ce type ne devaient pas être écoutées. On ne peut que respecter ce genre de réaction dans ce classement, surtout quand on ajoute à tout cela le fait que le numéro 7 a déjà tenté de soigner J.R. Smith par le passé : il en faut des couilles pour affirmer que Gérard va changer après avoir discuté avec lui, on l’a d’ailleurs très bien vu cette saison…

Couverture

Et ça te dirait de remporter un titre, tu me tues mec je te supporte toute la put*** de journée et tu me déçois constamment.
J’ai pas demandé à ta foutue gueule de donut glacé de me supporter en fait !!!

Enfin, tout bon parleur sait faire le boulot sur les terrains avec ses doigts comme avec ses poings. Quand il faut se battre sous les arceaux, Melo n’hésite jamais à rajouter sa propre sauce. Bon après il faut que ce soit sur une action vraiment physique, parce que si les arbitres arrêtent le match là on a carrément affaire à un catcheur professionnel. Ses défenseurs repartent souvent les larmes aux yeux après une dure soirée défensive, non pas que les coups de coudes soient violents mais parce que le blabla ne s’arrête jamais, surtout quand il se bat comme un dingue pour deux points.

“On est la risée de la Ligue actuellement, c’est pour ça que c’est un gros match pour nous (face aux Nets). Vous croyez que j’aime voir les gens se moquer de moi ? Bien sûr que non, je déteste ce sentiment.”

Au final, la note qui lui est attribuée prend en compte ses qualités naturelles de scoreur, son arsenal impressionnant balle et micro en main, ses difficultés à y arriver collectivement et le nombre de joueurs ou coachs avec lesquels il s’est déjà embrouillé. Crédibilité : 30%.

Rappel : ce classement ne représente pas l’avis de toute la rédaction, ni celui de Gary Payton, Président du Syndicat TrashTalk. Il ne concerne que les joueurs qui évolueront en NBA la saison prochaine.

#30 : Mario Chalmers (ici)

#29 : Draymond Green (ici)

#28 : Brandon Jennings (ici)

#27 : Tyson Chandler (ici)

#26 : John Wall (ici)

#25 : Carlos Boozer (ici)

Source image : BlogSoHard

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top