Spurs

Les Spurs engagent la première femme assistante coach salariée en NBA : Becky Hammon

EDIT : Becky Hammon est en fait la deuxième assistante coach en NBA, puisque Lisa Boyer l’avait été aux Cavaliers. Cependant, Becky Hammon reste la première femme embauchée pour un job d’asssistante coach, Lisa Boyer ayant été en son temps bénévole en 2002.

Les San Antonio Spurs ont encore une fois démontré leur ouverture d’esprit en signant la première femme assistant-coach salariée de l’histoire : Becky Hammon.

Le 23 juillet dernier, la joueuse affirmait qu’elle prendrait sa retraite à la fin de la saison 2014. Aujourd’hui, on apprend que les Spurs l’ont engagé comme assistant-coach. Gregg Popovich, d’habitude plutôt avare en compliments, ne tarissait pas d’éloge sur sa nouvelle recrue :

Je suis très heureux de l’addition de Becky Hammon à notre staff. Après l’avoir observé travailler avec notre équipe la saison dernière, je suis convaincu de son QI basket, de son éthique de travail ainsi que de ses capacités sociales qui seront un atout pour les Spurs.

Pour ceux qui n’ont jamais entendu parler de la joueuse, sachez que si Pop’ a accepté de la faire travailler avec son équipe, de temps en temps, l’an dernier, c’est que Becky est une pointure du basket féminin. Non draftée, elle a cependant signé un contrat avec les New York Liberty en mai 1999, où elle a joué huit saisons.

Elle a passé les huit dernières années avec les San Antonio Stars pour 6 sélections au All-Star Game, 2 sélections en All WNBA First Team et 2 autres en All WNBA Second Team. Elle a également été retenue dans les 15 meilleures joueuses de la WNBA de tous les temps. Ses statistiques en carrière sont de 13.1 points, 3.8 assists et 2.5 rebonds en 28 minutes.

Non-retenue par la Team USA, elle s’est faite naturaliser russe et a obtenu la médaille de Bronze aux Jeux Olympiques de Pékin en 2008. Ce choix avait grand bruit à l’époque, la sélectionneuse de l’équipe nationale américaine remettant même en doute son patriotisme.

Nul doute que les Spurs, en obtenant cette signature, ont montré un bel exemple pour le reste de la ligue. Reste maintenant à savoir quelle équipe sera la prochaine à ouvrir son banc à une assistante.

Source article : WNBA.com

Source image : WNBA.com

 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top