Pistons

Joue-là comme Bledsoe : Greg Monroe ne veut pas rester aux Pistons

Les jours passent sans que les représentants de Greg Monroe voient la moindre offre arrivée sur leur bureau. L’intérieur des Pistons qui devait être l’un des free agents les plus courtisés de l’été se retrouve dans une situation proche de celle d’Eric Bledsoe : il ne souhaite pas rester dans sa franchise actuelle mais n’a aucun pouvoir pour décider de son avenir.

Avec 15,2 points à 49,7% et 9,3 rebonds, en passant après Drummond, Smith ou même Jennings pour les tickets shoots de Motor City, Greg Monroe a de quoi attirer les convoitises. À 24 ans, il est l’un des intérieurs les plus doués offensivement de la ligue, même s’il pêche de l’autre côté du parquet. Oui mais voilà, les Pistons peuvent s’aligner sur n’importe quelle offre faite à leur joueur, donc les franchises ne se sont pas bousculées pour courtiser « Moose. » Et après les premières signatures de la free agency, le marché est devenu plus calme et l’argent moins disponible. Une impasse pour Monroe qui ne souhaite pas continuer à Detroit.

Il faut dire qu’au milieu de Josh Smith (intransférable à cause de son contrat) et Andre Drummond (le franchise player), il n’y a pas beaucoup de place pour un autre intérieur dans le Michigan. Même si Stan Van Gundy a publiquement déclaré vouloir garder Monroe et s’appuyer sur lui, le discours n’a pas convaincu le joueur. Son camp aurait même demandé le départ de J-Smoove. Si ce n’était pas le cas, « Moose » signerait la qualifying offer pour rester un an de plus et partir libre comme l’air l’an prochain. Des rumeurs démenties depuis mais qui prouvent le mal être du joueur. En l’exprimant ainsi en public, Greg Monroe fait comme Eric Bledsoe dernièrement : il met la pression sur sa franchise pour pouvoir partir.

Les Suns et les Hawks pourraient être intéressés par le profil du joueur, que les Pistons devraient essayer d’échanger via un sign-and-trade. Si l’intérêt de Phoenix peut se comprendre étant données leurs difficultés avec Bledsoe et le peu de solutions dont la franchise d’Arizona dispose dans la raquette, celui d’Atlanta est plus surprenant. Avec Al Horford, Paul Millsap mais aussi Pero Antic et le rookie Adreain Payne, la raquette est déjà bien fournie.

À l’heure actuelle, il parait peu probable qu’une équipe offre à Greg Monroe le contrat max dont il rêve, surtout via un échange avec les Pistons qui priverait alors la franchise prête à l’accueillir de plusieurs joueurs. Car Stan Van Gundy n’est pas fou, il connait la valeur de son intérieur et ne le laissera pas filer pour trois cacahuètes et un mars. Il ne serait donc pas surprenant de voir « Moose » faire une dernière saison à Detroit avant de s’envoler pour de bon l’été prochain. Mais que la saison risque d’être longue pour lui.

Source : NBC Sports

Source image de couverture : Issac Baldizon – Getty Images

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top