Hawks

Shelvin Mack prolonge aux Hawks pour 3 ans : au revoir la pépite Dennis Schroeder ?

Remplaçant de Jeff Teague l’an passé chez les Hawks, Shelvin Mack avait réalisé une très belle saison grâce à sa défense physique et son calme dans la gestion de l’attaque. Un effort récompensé par la franchise, qui a prolongé le joueur pour trois saisons.

C’est pour 7.3 millions de dollars sur les trois prochaines années que le produit de Butler University pourra continuer à apporter de l’énergie en sortie de banc, Atlanta gardant la main sur ses joueurs puisque la troisième année est une Option d’équipe. C’est une belle histoire que vit Mack en Géorgie, lui qui avait dû se battre au dernier camp d’entrainement pour obtenir la toute dernière place disponible dans l’effectif de Mike Budenholzer. En tant que troisième meneur, Shelvin poussera doucement le prometteur Dennis Schroeder vers le fond du banc tout au long de la saison, assumant le rôle de meneur-remplaçant à merveille : 7.2 points, 3.6 passes et 2.0 rebonds sans oublier quelques belles performances face aux Pacers lors du premier tour des PlayOffs, c’est en toute logique que ses affaires se sont définitivement installées à Atlanta.

“C’est une très belle situation pour moi, je connais tous les joueurs et le coaching staff. Pour la première fois de ma carrière, je retourne dans la même équipe et c’est celle dans laquelle je suis le plus proche des joueurs. J’ai déjà commencé à bosser cet été avec Paul (Millsap), DeMarre (Carroll) et Jeff (Teague).”

Cette signature propose un combo solide pour les Hawks à la mène, mais elle pose aussi un gros point d’interrogation sur Dennis Schroder : que faire de la pépite allemande, qui a montré par séquences qu’elle pouvait devenir Rajon Rondo 2.0 ? Dans les coulisses d’Atlanta, on parle d’un système similaire à celui des Spurs, qui a préféré la stabilité en continuant à développer Cory Joseph alors que Patty Mills était assuré de remplacer Tony Parker. Il faudra voir ce que Dennis donnera en sortie de banc et sur courtes séquences, tout en gardant la tête haute et en progressant sur son jeu, car son potentiel reste exceptionnel comme il a su le montrer cet été en Summer League.

Doucement mais sûrement, les Hawks continuent leurs petites affaires et se placent parmi les équipes les plus solides de la saison à venir dans la Conférence Est. Si Al Horford reste vivant plus de la moitié de la saison, jusqu’où Atlanta ira ?

Source : Atlanta Journal Constitution

Source image : PeachTreeHoops

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top