Bulls

Pleureuse : Taj Gibson frustré par l’arbitrage du Game 2

Annoncés comme de potentiels trouble-fête à l’Est grâce à leur intensité et leur défense, les Bulls sont pour l’instant malmenés par les Wizards. Après deux matchs au United Center, ils sont toujours bredouilles et se déplacent à Washington demain. Taj Gibson n’a pas digéré cette deuxième défaite en autant de match, surtout qu’il n’a pas compris certaines décisions arbitrales qui auraient pu changer l’issue de la rencontre.

À 10,5 secondes de la fin du match, Gibson se bat pour prendre un de ses 9 rebonds offensifs. Sous la pression des Wizards, il se jette au sol sur un ballon fuyant et semble demander un temps mort que les arbitres ne lui donnent pas. Nene le rejoint au sol, entre-deux.

Nous avons regardé la vidéo, nous avons regardé l’entre-deux, c’était fou. Mais sur la balle perdue j’ai demandé un temps mort trois fois. Je l’avais. Personne n’était autour de moi. D.J. Augustin a demandé deux fois. Nous avions beaucoup de joueurs devant Bennie Adams (l’arbitre). Il ne nous a tout simplement pas donné un temps mort … il me regardait quand je lui disais et il a juste sifflé un entre-deux. – Taj Gibson

En regardant l’action, difficile de dire si Taj Gibson maitrise le ballon avant que Nene ne lui conteste la balle. En tout cas, les Bulls n’ont reçu aucune explication concernant cette décision arbitrale. Mais l’entre-deux a probablement encore plus irrité les hommes de Thibodeau par son déroulement. Pour l’ailier fort, l’intérieur des Wizards l’a retenu et empêché de sauter correctement. S’il semble en effet y avoir un contact entre les joueurs, Nene l’a joue surtout au vice et à l’expérience.

J’ai senti qu’il y avait beaucoup d’animation. Il m’a juste poussé de l’action. Je ne savais pas que tu pouvais faire ça. Mais tu apprends quelque chose chaque jour. Tu peux faire ça ? Il a pris mon bras entier et il m’a jeté. Je ne savais pas que c’était légal. Tu regardes la vidéo, il heurte Joey Crawford au visage quand il fait ça. Donc je ne sais pas quoi dire. – Taj Gibson.

Le mieux serait peut être de ne rien dire et de repartir au charbon pour le Game 3 à Washington. Certes, les arbitres ont sûrement eu des situations difficiles et des choix contestables lors du dernier match, mais leurs coups de sifflets ont parfois été horribles des deux côtés. ils ne sont pas responsables de la défaite des Bulls. La faute qui donne la possibilité à Kirk Hinrich d’égaliser en fin de prolongation n’est pas évidente, voire même imaginaire. Et ce ne sont pas les officiels qui ont ratés ces deux lancers francs, mais bien le meneur.

Source : ESPN.com

Source image couverture : pippenainteasy.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top