Suns

Frye : « Plus de fierté que n’importe qui d’autre car je suis d’ici »

Cette saison, aucune équipe n’a plus surpris ou développé un sentiment de respect et d’admiration que les Phoenix Suns. Ces jeunes cactus insouciants et talentueux – emmenés par un coach rookie mais déjà très malin – ont ravi les fans de balle orange en refusant d’adhérer à cette mode lassante et désagréable du tanking. 

Eric Bledsoe est un franchise player en puissance. Goran Dragic est également un joueur fabuleux. Gerald Green, Miles Plumlee et les frères Morris ont surpris tout le monde. Et Channing Frye alors ? Cet intérieur – shooteur de loin est à Phoenix depuis 2009. Il a tout d’abord connu une grande saison avec le duo Nash – Stoudemire puis des années moins réjouissante après le départ d’Amar’e, une opération du cœur qui l’a empêché de jouer toute la saison dernière et puis donc, cet exercice 2013/2014 assez fou et plein d’espoirs et d’ambitions pour les Suns. Au sein de cette équipe à la philosophie basée sur le jeu rapide, les pénétrations de ses dragsters et les shoot extérieur, Channing Frye s’est éclaté tout au long de la saison et est devenu un pion important dans la rotation mise en place par Jeff Hornacek. Aujourd’hui, il possède une « Player Option » pour l’année 2014/2015 (6,8 millions de dollars) dans son contrat mais il aimerait se mettre d’accord avec Phoenix pour une extension sur plusieurs années :

« Je veux parler avec les Suns et m’assurer que nous sommes sur la même longueur d’onde concernant ce que je veux. J’adorerais rester ici. La décision leur appartient en fonction de leur future et de ce qu’ils veulent faire. J’adore porter ce maillot. Je pense que je suis encore plus fier que n’importe qui d’autre car je suis d’ici. »

Frye est né à New York mais il a grandi en Arizona et a joué au basket pour l’université d’Arizona. Cette saison il a tourné à 11,2 points et 5,1 rebonds par match tout en shootant à 43% dont 37% derrière l’arc. Ce sont plus ou moins ses moyennes en carrière.

L’ami Channing peut tout à fait représenter un choix intéressant de par son dévouement à l’équipe, sa qualité de shoot et la possibilité de le faire jouer sur les deux postes d’intérieurs. D’autant plus qu’il dit être très motivé pour rester mais à aucun moment il ne parle de plus gros salaire. Ce qu’il veut, c’est être un cactus ! C’est tout. En prolongeant Channing Frye, les Suns ne ferait que garder un role player solide pour un prix très raisonnable mais il ferait aussi un acte imprégné d’une grande loyauté de cœur tellement rare dans ce sport-spectacle-business qu’est la NBA. Les fans auront une raison de plus d’aimer les Phoenix Suns ! 

Source : bleacherreport.com

Source image : origin-www.sportal.com.au.performgroup.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top