Nets

Cimetière des éléphants : Glen Davis et Jason Collins dans le viseur de Brooklyn

Ayant relevé la tête à la suite d’un début de saison plus que poussif, Brooklyn et leur General Manager Billy King se sont montrés très actifs dans les ultimes minutes de la deadline, troquant deux éléments sur le déclin, Jason Terry et Reggie Evans, pour un ersatz de fraîcheur, en la personne de Marcus Thornton, venant des Sacramento Kings. En attendant de pouvoir utiliser ce-dernier, absent la nuit dernière lors de la défaite face aux Warriors de Golden State 93-86, les sbires de Prokhorov ont la vive intention de compléter définitivement leur effectif en verrouillant leur secteur intérieur par l’arrivée probable du pivot au chômage, Jason Collins, pour 10 jours ou celle de Glen Davis, mis en vente par le Magic d’Orlando.

D’une part, les Nets doivent agir vite s’ils veulent attirer Glen « Uno Uno » Davis dans leurs filets, le bougre de 28 ans deviendrait un agent libre non protégé dès 5 pm aujourd’hui (23h heure française). Également convoité par les Clippers de Doc Rivers pour lequel il a porté le maillot des Boston Celtics de 2007 à 2011, Davis serait la première cible sur les tablettes des Nets bien qu’à l’heure actuelle, son appétit gargantuesque le mènerait davantage en Californie que dans la banlieue new-yorkaise. D’autre part, en cas d’échec dans ce plan A, Brooklyn pourrait activer son plan B et signer le vétéran Jason Collins pour un contrat de dix jours. N’ayant plus refoulé les parquets depuis avril 2013 avec les Washington Wizards, Collins s’entraîne de son côté dans la région de Los Angeles en espérant retrouver une place dans une franchise, chose qui ne lui a plus été étrangement permise depuis que ce-dernier eut avoué son homosexualité publiquement…

Quoiqu’il en soit, Kevin Garnett a déjà son avis sur les deux joueurs, prêt à les accueillir à bras ouverts sous peu :

« Je pense que Baby (Glen Davis) serait l’addition adéquate pour nous. Son QI basket conviendrait parfaitement à notre système de jeu. C’est un vocal, il communique, il comprend et connaît le jeu qu’il faut pratiquer en vue d’un titre. Alors oui, je pense qu’il peut vraiment nous aider. J’ai joué avec Jason Collins aussi, il est assez identique à Baby. Peut-être qu’il ne possède pas le recul nécessaire dans certaines aptitudes du jeu, mais c’est un grand compétiteur, dévoué au collectif, un bon gars avec un bon fond. Ces deux joueurs peuvent vraiment nous apporter quelque chose. »

Affaire à suivre pour les Nets qui poursuivent leur road-trip à l’Ouest, envieux de voir arriver un renfort carnassier supplémentaire dans une raquette expérimentée.

Source texte et image : ESPN

4 Commentaires

4 Comments

  1. szceasar

    23 février 2014 à 16 h 42 min at 16 h 42 min

    Il va falloir arreter de se focaliser sur le fait que Collins est homo, s'il trouve pas d'équipe c'est aussi peut-être qu'il a mille ans et que c'est pas un joueur qui mérite forcément d'être pris en 15eme spot face à d'autres intérieurs comme Glen Davis. C'est un faux débat.

    • @CorBAAk

      23 février 2014 à 17 h 18 min at 17 h 18 min

      Ah mais ce n'est pas du tout ce qui est mis en avant. Ce sont des faits simplement rappelés qui sont juxtaposés, très certainement, comme tu le rappelles, par pure coïncidence. Aucun faux débat de la sorte n'est ici lancé, Jason Collins a maintenant 35 ans et, à moins d'une utilisation au bout du bout du banc, aucune franchise ne lui offrira plus que cela. Glen Davis est bien plus en jambes et plus performant : avait-on vraiment besoin de le rappeler si une comparaison des deux joueurs avait été exposée ? ^^

      Après, il ne faut se voiler la face bien que cela ne soit pas littéralement dit dans l'article : qu'un joueur révèle ouvertement son homosexualité est quelque chose d'unique, synonyme de progrès (j'espère que nous sommes d'accord sur ce point 😉 ), mais qui est perçue d'un mauvais œil dans les consciences, notamment dans l'industrie sportive où elle fait office de tabou. Jason Collins peut bien évidemment se montrer utile dans la rotation d'une équipe; simplement, on constate que les franchises de la ligue ne se sont pas bousculées depuis afin de s'attirer ses services.

      Merci en tout cas pour ton commentaire ! 🙂

    • corbaak

      26 février 2014 à 7 h 00 min at 7 h 00 min

      Ah mais ce n'est pas du tout ce qui est mis en avant. Ce sont des faits simplement rappelés qui sont juxtaposés, très certainement, comme tu le rappelles, par pure coïncidence. Aucun faux débat de la sorte n'est ici lancé, Jason Collins a maintenant 35 ans et, à moins d'une utilisation au bout du bout du banc, aucune franchise ne lui offrira plus que cela. Glen Davis est bien plus en jambes et plus performant : avait-on vraiment besoin de le rappeler si une comparaison des deux joueurs avait été exposée ? ^^

      Après, il ne faut se voiler la face bien que cela ne soit pas littéralement dit dans l'article : qu'un joueur révèle ouvertement son homosexualité est quelque chose d'unique, synonyme de progrès (j'espère que nous sommes d'accord sur ce point 😉 ), mais qui est perçue d'un mauvais œil dans les consciences, notamment dans l'industrie sportive où elle fait office de tabou. Jason Collins peut bien évidemment se montrer utile dans la rotation d'une équipe; simplement, on constate que les franchises de la ligue ne se sont pas bousculées depuis afin de s'attirer ses services. Ensuite, je te l'accorde, la surmédiatisation à ce moment précis de la part de la ligue est réellement odieuse et hypocrite. Ce n'est surtout pas ce que nous avons voulu faire ici, Collins ayant été vu comme un pestiféré à son annonce, personne n'ayant voulu de lui et là, d'un coup, tous les spotlights se braquent sur lui et son maillot n98 est en rupture sur la boutique officielle de la ligue. C'est un bon pivot défenseur en back-up, bien que Glen Davis étant meilleur et plus jeune, je pense que nous sommes d'accord sur ce point. ^^

      Merci en tout cas pour ton commentaire ! 🙂

    • TrashTalk

      26 février 2014 à 10 h 52 min at 10 h 52 min

      Comme le dit CorBAAK ce n'est absolument pas l'angle qui a été décidé sur quelque rédaction d'article qu'il soit. Et je peux le confirmer puisque nous avons discuté ensemble de l'angle d'approche à avoir sur cette signature à Brooklyn. Avons-nous publié à foison sur cette histoire d'homosexualité sur TrashTalk ? Je te propose de regarder sur le site : il n'y a presque rien 🙂

      Donc la remarque est en effet bonne pour ceux qui font l'amalgame et se focalisent davantage sur les attirances sexuelles, la religion ou ne sais-je, mais envers le rédacteur malheureusement…

      En tout cas merci oui pour le commentaire !

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top