Spurs

Un petit Diesel : après un début de saison foiré, Tim Duncan chauffe

Ça n’avait échappé à personne, le shoot de Tim Duncan avait disparu en début de saison. Souvent très court, mal-réglé, on avait  même du mal à en croire nos yeux… Mais comme souvent, le Big Fundamental a su régler la mire pour revenir plus fort et vivre à présent une énième jeunesse dans sa Franchise de toujours. Explications.

Si Timmy avait perdu en début de saison sa légendaire adresse dans le périmètre, il a su depuis se remettre en question, mettre le bleu de chauffe afin de faire de cette entame de saison un mauvais souvenir. Le meilleur poste 4 de l’Histoire a en effet innové en bossant son shoot à l’aide d’une machine qui lui renvoyait les ballons, là ou d’autres se seraient entichés de l’aide de coéquipiers ou de Coaches spéciaux. Tout seul, comme un grand, dans son coin.

Résultat? des progrès assez visibles c’est le moins que l’on puisse dire, puisque sa performance mercredi face aux Celtics (25 points dont 23 en 2ème mi-temps) était tout simplement son 19ème double-double consécutif, le tout à 37 balais S’IL VOUS PLAIT… Autre stat intéressante, Tim Duncan tourne actuellement à 17.9 points, 11 rebonds et plus de 2 contres par match, des statistiques qui lui avaient permis l’année dernière de figurer dans la All NBA Team… Et là ou on mesure totalement l’importance de Timmy au sein du collectif des Spurs, c’est qu’il a su mettre les bouchées doubles à chaque fois que l’un des leaders des Texans était absent, comme pour montrer que quoiqu’il arrive, Tonton Tim était toujours là pour veiller sur la maison…

Puisque le basket est aussi un sport de chiffres, on peut aussi rapporter, pour mesurer les progrès affichés, que Duncan est donc passé d’un pourcentage de 22% lors des 10 premières rencontres, à une moyenne beaucoup plus honorables de 37% depuis. Quand on dit que le travaille paie… Autre chiffre ahurissant compte tenu de l’age de Duncan, un age ou théoriquement on ne progresse plus forcément, il shootait l’année dernière à 37.5% in the paint. Cette année? 48%…

Une assurance tout-risque doublée d’un joueur se remettant continuellement en cause pour le bien de son équipe. Si le jeu de Duncan ne souffre d’aucunes critiques depuis 15 ans, son comportement est donc tout aussi irréprochable. Qu’on se le dise, Timmy ne fera sans doute plus long feu dans la Ligue, mais une chose est sure, il partira en héros…

source: mysanantonio.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top