Lakers

« Je m’en fous » : Chris Kaman est particulièrement inquiet de pouvoir être transféré des Lakers

Il existe de nombreux joueurs qui n’arrivent pas à bien dormir lorsqu’ils entendent des bruits de couloirs les concernant au quotidien. Et puis, quelque part, au fin fond de la forêt : il y a Chris Kaman. Le pivot des Lakers n’est plus balancé entre zen attitude et hyper anxiété, il s’en fout en fait.

Sur les trois derniers matchs des Lakers, le géant a retrouvé les terrains pour son plus grand bonheur. Un Pau Gasol blessé et des petits soucis de rotations ont permis à l’intéressé de suer sur les parquets avec un temps de jeu conséquent et le sourire, comme il a pu nous le montrer lors du match à Cleveland. Seulement, on sait aussi que la franchise californienne est actuellement au-dessus de la luxury tax, et qu’elle n’a jamais montré le moindre sentiment lorsqu’il s’agit de business : Kaman est comme Gasol sur le siège éjectable, et un journaliste lui a demandé ce qu’il ressentait dans cette situation.

« Je m’en fous, honnêtement je m’en fous. Ce n’est pas quelque chose que je souhaite bien évidemment, mais cela ne va pas m’empêcher de dormir ou me forcer à me tourner dans mon lit sans pouvoir m’arrêter d’y penser. Je m’en fous. S’ils veulent faire un transfert, qu’ils me prennent, ou qu’ils en prennent un autre, ça ne me dérange pas. Cela fait partie du business, quand vous arrivez en NBA si vous réalisez assez tôt que cela fonctionne ainsi vous vous en sortez bien. Il faut donc continuer à vivre et voir ce qui se passe, on ne peut rien contrôler. »

Signé cet été pour un prix très cheap, 3.2 millions de dollars, le géant aux mains agiles a tout de suite été mis à l’écart du groupe car en totale inadéquation avec la philosophie de jeu prônée par Mike D’Antoni. En effet, le coach moustachu a toujours mis en avant les tireurs sur jeu rapide, et non les tracteurs qui gardent la balle au poste : le profil de Kaman justement, qui possède pourtant de très beaux restes et pourrait apporter de la même manière qu’un certain Andrew Bogut chez les Warriors.

Habitant de Los Angeles jusqu’en Juin, ou jusqu’à la semaine prochaine ? On le saura très vite, mais il semblerait que l’intéressé soit satisfait de n’importe quel scénario.

Source : ESPN

Source image : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top