L'avis du Psy

L’Avis du Psy – Episode 15 : Mike D’Antoni dans la quatrième dimension

Les Lakers et Mike D'Antoni ont la gueule de bois

Cette semaine à la clinique, il ne fait pas bon s’appeler Mike et être sur un banc, le pétage de plomb est bleu-blanc-rouge et on reçoit dans le désordre Gerald Wallace, 2 clowns, Lance Stephenson et le Roi du Monde en personne… Une semaine riche en consultation alors merci de respecter le secret professionnel…

Devant la recrudescence des craquages et autres coups de speed des quelques énergumènes qui fleurissent notre belle NBA, cette dernière a décidé cette saison d’engager un psychologue spécialisé dans les cas désespérés. Tout au long de la saison, cette sommité du milieu psychiatrique vous propose chaque semaine l’état des lieux cérébral de nos héros. Cette semaine, on retrouve entre autres évidemment le quota  New-yorkais, des Bulls à bout de nerfs, un Celtic un peu trop rêveur et un coach à la limite de la dépression… Mais n’en disons pas trop lisez plutôt ce qui suit… 

 

Place Joueur Commentaire

1
(grosse rechute)

Mike D’Antoni Mr Pringles squatte logiquement la 1ère place cette semaine « grâce » à une succession d’emmerdes de haut niveau qui devraient lui faire s’arracher tous les poils du corps d’ici peu… En effet, si la saison des Lakers s’annonçait déjà bien pétée, les blessures de Kobe, Nash et Blake l’avaient un peu plus rapproché du spectre de la dépression. Mais mercredi soir, alors là, on a tutoyé les étoiles… Un Chris Kaman qui dort sur le banc, Nick Young et Jordan Farmar qui se blessent et des Lakers qui s’en remettent à une drôle de règle et à Norbert Sacre pour finalement réussir à s’imposer. Vous avez dit chat noir? Dans l’histoire, la seule chance du moustachu aura été de tomber ce soir là sur le seul patient encore plus malade que lui…

2
(patient dangereux)

Joakim Noah F**k you! F**k you! Fu**k toi! F**k vous! F**k everybody! On a assisté cette semaine à une magnifique publicité de Jooks pour le syndrome Gilles de la Tourette… Trop heureux à l’idée de dépuceler le larfeuille d’Adam Silver, le Français nous a ainsi offert ses plus belles heures de théâtre en injuriant un peu toute la salle dans une joute verbale qui restera gravée dans les best-of de fin de saison… Le grand Jo a quand même été consulté par le psy, pour la forme, afin d’essayer de comprendre d’où pouvaient bien venir tous ses tourments… Et il n’a pas mis longtemps à comprendre, D-Rose, Luol, toussa toussa… Faute pardonnée.

3
(nouveau patient)

Lebron James Consultation obligatoire cette semaine de peur que le melon du Monsieur ne lui sorte du crane par le bandeau… Jamais présenté à notre psy cette année, le King était tellement fier mercredi de s’être fait déposer 43 points dans les poches par Blake Griffin qu’il a cru bon de s’autoproclamer parmi les meilleurs défenseurs de l’Histoire. La raison? Le bogoss a défendu le même soir sur Darren Collison, Griffin et DeAndre Jordan, suffisant selon lui pour figurer dans la course du DPOY en fin de saison. Écoute Lebron, c’est pas qu’on t’aime pas à la clinique, mais niveau comm’, il y’a quand meme un gros effort à faire…

4
(nouvelles stars)

Mike Dunleavy Jr & DeMarcus Cousinsclown Transfert immédiat pour ces 2 là au service petite enfance de la clinique après la découverte sur écoute de cette conversation: DMC: Mike c’est un clown. MDJ: Il dit que je suis un clown mais c’est lui le clown. DMC: c’est toi qui l’a dit c’est toi qui y’est. MDJ: Toi même. C’est toi, toi même. Non c’est toi. OK. VOS GUEULES.

5
(habitué des locaux)

Mike Woodson Mike est au fond du trou. Il le sait, le dit, mais le vit très mal. En soins intensifs à la clinique depuis plus de 3 mois, il devrait logiquement nous péter entre les doigts très prochainement. La défaite face aux terrifiants Bucks pourrait bien avoir sonné le glas de son aventure à New York… Cent balles que Woody sera le premier patient à nous lâcher car sa situation mentale semble irrémédiable… Mais un grand bravo quand même à ce grand Monsieur pour continuer à tenir dans cet asile de fou qu’est New York cette année…

6
(nouveau patient)

Gerald Wallace Alerte schizophrène enclenchée!!! Alors qu’on a connu Gé très critique envers son club ou même ses partenaires (malgré son propre manque évident de motivation), le toujours sauvage ailier a déclaré cette semaine…espérer jouer les Playoffs cette saison avec les C’s! Really? Au vu de la faible opposition à l’Est des States on se dirait presque que c’est faisable, mais ce qui inquiète le plus notre spécialiste, c’est ce soudain revirement de situation cérébrale… Folie passagère? Syndrome des Bisounours? Brossage dans le sens du poil de ses dirigeants? La psychothérapie apportera peut être des réponses à cette étrangeté…

7
(nouveau patient)

Mike Brown Difficile d’être plus secoué que doit l’être Mike en ce moment. Surfant sur la vague des entraineurs nuls prénommés Mike, le Coach des Cavs doit aussi composer cette année avec pèle-mêle: un gaucher devenu droitier pour le fun, le cancer de vestiaire le plus contagieux depuis Latrell Sprewell, un pivot batifoleur, un Franchise Player en dedans, j’en passe et des meilleures… Cette semaine, ses joueurs ont même réussi l’exploit de perdre face à l’avatar des Lakers, déjà pas winners pour un sou lorsqu’ils sont au complet. Le mot fiasco devient alors un terme bien faible... A défaut de rejoindre prochainement les bancs du Pôle Emploi cain-ri, Mike passera donc, à notre demande, le All Star Week End en cure de repos afin d’exorciser toutes les ondes négatives quiu parasitent son cerveau.

8
(nouveau patient)

le toubib des Spurscroix Tony Parker, Tim Duncan, Kawhi Leonard, Boris Diaw, Manu Ginobili hier soir, soit 200% des points de l’équipe. Rajoutez à cette liste Tiago Splitter, Danny Green ou Matt Bonner au cours de la saison. Vous n’obtenez pas le roster des Spurs mais bel et bien la liste des Joueurs ayant squatté la chambre du Doc cette saison… Une demi-douzaine de paires de béquilles, 3 minerves et 4 masques plus tard, le responsable Santé du squad Texan nous a consulté cette semaine pour une surcharge de boulot, obligé par sa Franchise à taper des semaines de 90 heures avec au bout du compte, aucune amélioration de la santé des papys malades… Une dangereuse baisse de son estime personnelle a été découverte et son état sera donc à surveiller de très près. En même temps on est plus à ça près chez les Spurs…

9
(rechute)

Lance Stephenson Non sélectionné pour la petite sauterie de Février, Lancelot l’a mauvaise, très mauvaise. Recordman de Triple-Double cette saison, pièce maitresse de la meilleure équipe de NBA, la pile Alcaline méritait vraiment sa place, d’autant plus qu’il est aussi ce genre d’ambianceur que l’on recherche dans cet évènement. Le destin en a décidé autrement… Le psy a tenu à convoquer Lance car il est au courant de sa non-stabilité mentale et il a peur que le doux-dingue décartonne prochainement… En effet, on sait ce joueur capable de séparer son corps et son esprit et s’il part en Vendetta contre la Terre entière, il pourrait y’avoir du grabuge… En accord avec la police, il sera donc assigné à résidence le week-end prochain afin d’éviter tout problème…

 

Voila Messieurs Mesdames vous venez de consulter le dernier rapport psychologique du service NBA. N’hésitez pas à réagir, à nous envoyer de nouveaux patients on en est friand chez Trashtalk… Rendez vous la semaine prochaine avec peut être des changements sur les bancs, des sursauts, des retours, des départs, en somme tout ce qui rythme la vie d’une belle clinique comme la nôtre…

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top