Lakers

Lettre ouverte à Kobe : Cher Mamba, si tu m’écoutes…

A la veille de ton retour il est urgent que je te témoigne mon respect mais aussi mes peurs et mes doutes. Voici maintenant 17 ans que tu fais notre bonheur, multipliant pèle-mêle les titres, les exploits et autres distinctions. Tu as tout connu dans ta carrière, imbattable grâce à la double force de frappe que tu offrais avec le Gros Papa, mais parfois incapable de gagner 2 matchs de suite durant plusieurs périodes ces dernières saisons.

Il est vrai que si tu as joué, entre autres, avec des grands de ce sport comme Big Shot Rob, Byron Scott (!), Glen Rice, Ron Harper, Horace Grant ou encore Isaiah Rider, Mitch Richmond, The Glove et Karl Malone, on peut témoigner que tu as aussi côtoyé des génies comme Mark Madsen, Stan Medvedenko, Jelani Mc Coy, Chris Mihm ou Adam Morrison… Je suis d’accord avec toi les défaites prennent là tout leur sens…

Si nombre de gens pensent que tu es né sous une bonne étoile, que dans une autre vie tu aurais tout aussi bien pu être un Hornet (ça claque beaucoup moins bien j’en conviens), j’ose croire le contraire et je pense que depuis tout ce temps tu luttes sans cesse. Contre Phil, contre Shaq, contre le temps, contre toi même, contre MJ, ton modèle dont tu es bien le seul à avoir assumé vouloir prendre la relève. Car oui, tu le sais, il n’ y aura à jamais qu’un seul Jordan, mais oui je te le rends volontiers, tu es ce qu’il s’est fait de plus ressemblant ces 20 dernières années. Là où tu t’inscris en tant que Kobe et non en tant qu’usurpateur de son identité, c’est que les valises de bifetons qu’on vient de te promettre (là franchement mon frère t’as fait fort !) feront sans doute de toi un Laker à vie, preuve en est que derrière ta carapace se cache un petit cœur qui bat, un cœur pourpre et or bien sur… Même pas sur que ton Boss t’aie promis Melo, t’aie promis ceci ou cela, la vérité c’est que tu es quelqu’un de fidèle, quelqu’un qui tient ses engagements, à part peut être un soir d’Hiver dans le Colorado mais ça, c’est une autre histoire…

Depuis l’annonce de ton retour je m’interroge. Bon Dieu mais que cherches tu en précipitant ce come-back, qui plus est dans une équipe taillée pour jouer, au mieux, les sparring partners en Playoffs ? Dans une période sombre coté injuries, n’aurait il pas été plus judicieux d’attendre encore un peu? Regarde Oden, Roy, Rose, tous ces talents gâchés par un désir trop précoce de (re)croquer dans la pomme… Mais non toi tu es différent ! Tu seras plus fort qu’eux car tu es plus fort que tout le monde, plus fort que le mal aussi.

J’allais oublier ce pourquoi aussi tu semble être revenu si vite: Tu ne me feras pas croire que tu ne sais pas du bout des doigts tout ce que tu peux encore accomplir. Tu le sais bien que dans 2 ou 3 saisons, si tu alignes les matches à 30 points et plus, tu trôneras tout en haut du classement des scoreurs All Time… Tu sais aussi que tu battras bientôt le record de participation au All Star Game, qu’une seule nomination dans une All NBA Team te placera tout en haut des Charts de la catégorie, pareil pour la défense et ton 6ème titre NBA même si là j’ai du mal a y croire…

Alors s’il te plait Kobe, nous aussi on aime les records mais si tu la joues comme ça, fais le dans les règles de l’art, emmènes tes Lakers en Playoffs, fais nous péter un gros upset avec des moyennes à 35 points, étonne nous, fais nous rêver, fais moi rêver… Les records sont beaux uniquement s’ils sont réalisés avec panache, j’espère vraiment que tu respecteras cet adage. De nos jours, les superstars NBA sont devenus des cyborgs aux physiques parfaits, presque imperméables aux blessures. En brisant ton élan carnivore du printemps dernier, tu nous a au moins prouvé qu’en plus d’être le dernier survivant des mégastars 2.0, tu étais aussi et surtout un être humain. Alors doucement sur les minutes (il parait que ton Coach veut t’économiser, manquerait plus que ce soit lui qui décide…).

Allez mon Kobe, c’est parti pour un dernier tour de piste, je suis tout chose car tu m’as vraiment manqué… Fais attention quand même à tes coéquipiers, laisse les participer un peu, au moins dans les 3 premiers quart-temps… Et rendez vous très bientôt au All Star Game, tout en haut des top-stats, en Playoffs, à vrai dire là ou les étoiles brillent le plus, car en plus d’être une étoile, tu es peut être la plus belle d’entre elles, ou du moins la deuxième…

Prends soin de toi Kobe.

écrit en collaboration avec David

3 Commentaires

3 Comments

  1. Le basset hound

    6 décembre 2013 à 13 h 22 min at 13 h 22 min

    Kobe président Kobe président!!!

  2. Thomas

    6 décembre 2013 à 13 h 34 min at 13 h 34 min

    Woo j'ai eu des frissons sur certains passages, c'est beau :')

  3. jejevert01

    6 décembre 2013 à 14 h 18 min at 14 h 18 min

    Superbe article

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top