News NBA

Bataille du Texas : Les Rockets préparent leurs « H » de guerre

Les batailles vont faire rage cette saison dans le Texas. Houston entend bien bousculer la suprématie des Spurs et enfoncer les Mavericks. Pour cela, la franchise de Daryl Morey mise sur son duo de stars, le double H, et sur un début de saison en boulet de canon pour distancer les poursuivants. D’ailleurs, hier, entre des Rockets sérieux, motivés et prêts pour la saison régulière et des Spurs encore très largement en rodage avec un Popovich qui fait allègrement tourner et qui économise au maximum son trio de personnes âgées son trio de stars, il n’y a pas eu photo la nuit dernière au AT & T Center et Houston s’est tranquillement imposé 109 à 92.

Que retenir de ce match finalement ? Côté Spurs, pas grand chose. Manu Ginobili et Kawhi Leonard n’ont pas foulé le parquet pour cause de petits bobos. Tony Parker et Tim Duncan ont joué à peine plus de 20 minutes chacun. Coach Pop’ a donné du temps de jeu à beaucoup de joueurs comme depuis le début de la pré-saison. Ces Spurs ne ressemblent donc en rien à ceux que nous allons voir en saison régulière et encore moins à ceux que nous verrons en playoffs. Tout l’enjeu pour le sorcier texan est de faire gagner au minimum 50 matchs à son équipe tout en économisant au maximum les vieilles jambes de Duncan et Ginobili ainsi qu’en ne cramant pas celles d’un Tony Parker qui ne s’est pas tellement reposé cet été. Enfin bref, Popovich gère son petit monde sinon RAS ! Ah si tiens ! Il aime toujours autant les interviews à la mi-temps…

[youtube width= »600″ height= »400″ video_id= »DgQlF4-xi-A#t=24″]

Côté Houston, on travaille, très logiquement, autour du double H. Il apparaît clair que le duo James HardenDwight Howard peut devenir dévastateur et peut être à l’origine d’une très belle saison pour les Rockets. Hier, sur une base de pick n’ roll, l’arrière et le pivot ont vraiment fait souffrir la défense des derniers finalistes. Howard, mobile et énergique, envoie un gros double double avec 15 points et 16 rebonds pendant qu’Harden signe une feuille complète avec 22 points, 11 passes, 3 rebonds et 3 interceptions. Et oui ! 11 passes décisives car le barbu iroquois s’est appliqué à profiter des opportunités, des situations qui découlent de ses combinaisons (écrans) avec son pivot. Harden a encore prouvé qu’il est un excellent playmaker, il a fait beaucoup de bons choix entre aller au cercle, shooter ou passer à un joueur ouvert. Du coup, Chandler Parson (16 points à 7/14) et Omri Casspi (16 points à 6/11) ont pu artiller. Ces deux-là vont être un autre gros problème pour les défenses adverses s’ils mettent leurs tirs de manière régulière.

Les Rockets sont donc prêts à aborder une saison pleine de promesses. Kevin McHale tâtonne encore un peu pour articuler son 5 majeur et même son groupe autour de son duo de stars. La nuit dernière, on ne peut pas dire que l’association Howard-Asik dans la raquette ait été très convaincante. En tous cas, offensivement, il n’est pas très intéressant, voire inutile d’avoir les deux sur le terrain. Défensivement, ça peut se justifier mais bon…

McHale va devoir trancher. Son effectif est complet, talentueux et jeune mais il doit encore trouver les bonnes formules pour entourer et profiter à fond du pick and roll Harden – Howard en attaque tout en gardant un bon équilibre défensif. Enfin, beaucoup de coachs aimeraient être à la place de l’ancien Celtic et avoir ce genre de question à se poser ! 

Les Highlights du match
[youtube width= »600″ height= »400″ video_id= »KHzvPla5gGU »]

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top