Knicks

Précaution : Un Amar’e limité et placé sous haute surveillance

Non, ce n’est pas par peur qu’il déboîte des extincteurs en masse dans les couloirs du MSG, mais bien parce que le Stoud se fait fragile avec le temps. Le terme « microfracture » étant devenu un spectre qui le suit sans relâche tel un sortilège invoqué par le destin, l’ancienne terreur des raquettes NBA du côté des Suns de Phoenix, Amar’e Stoudemire, n’est plus ce qu’il était et en a conscience. Mais il n’est pas le seul: ses dirigeants et son entraîneur, Mike Woodson, sont plongés dans l’élaboration d’un stratagème permettant à « Stat » de donner le meilleur de lui-même, d’exister par séquence délimitée en provenance du banc. En somme, de sauver les apparences…

Jouant malgré une blessure sérieuse au genou des plus agonisantes, Amar’e n’a fait qu’illusion la saison passée à mesure de 23,5 minutes par rencontre disputée. Un nombre qui devrait encore être réduit cette saison afin de préserver au maximum ses chances de fouler les parquets de la ligue sur la durée.

« Nous devons voir s’il jouera 10, 15 ou 25 minutes, » explique Woodson. « On ne pourra se projeter que lorsqu’il fera son retour sur le terrain et voir comment cela se passera. »

Il n’y a pas encore si longtemps, c’est Tracy McGrady, un pur talent qui nous quittait à cause de blessures similaires après de multiples tentatives de retour, contre la fatalité et pour l’amour du jeu. La dernière ligne droite semble être lancée pour Amar’e, déjà aux encablures de son niveau de All-Star en puissance entre 2010 et 2011; espérons seulement pour les fans des Knicks qu’elle sera plus longue que prévue…

Source texte : ESPN / Source image : nydailynews.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top