Nets

Jason Kidd : « Je vais pousser Deron Williams »

Le jeune retraité et nouveau Head Coach des Nets, Jason Kidd, s’est exprimé (New York Daily News) sur son roster et notamment ce qu’il attend de Deron Williams, des objectifs qu’il compte lui fixer. Bien évidemment, en tant que deuxième meilleur passeur de l’histoire, J-Kidd est très bien placé pour donner des conseils à son meneur et essayer d’en tirer le maximum.

De 2007 à 2011, D-Will a tourné à plus de 10 passes décisives par match avec le Jazz. Jason Kidd souhaite vivement que son meneur, et franchise player, retrouve ce niveau statistique :

« Je vais le pousser. Je veux le meilleur pour lui. Quand nous allons nous asseoir et parler d’objectifs, d’objectifs collectifs et individuels, je vais le pousser. Je veux qu’il revienne à plus de 10 passes décisives par match. »

Au moins, ça a le mérite d’être clair ! La saison dernière, Williams a même tourné à « seulement » 7,7 assists par match, son plus bas total depuis sa saison de rookie. Il y a évidemment des explications à cela comme notamment ses problèmes de blessures, d’inflammations aux chevilles. On a d’ailleurs pu constater que dès que ces problèmes se sont estompés (àprès le All Star Weekend), Deron Williams a retrouvé ses moyens physiques et son tranchant. Depuis le début, Kidd explique qu’il a l’intention de s’appuyer sur la capacité de son meneur à jouer vite, à être créatif et à jouer le pick n’ roll.
L’arrivée de Paul Pierce et de Kevin Garnett, deux « vieux » joueurs qui ne sont plus très rapides, vient contrarier un peu ce plan de jeu mais Kidd ne compte pas pour autant demander à son meneur de jouer contre nature :

« Nous ne voulons pas enlever à Deron Williams la liberté d’être créatif et de mettre la pression sur les défenses. Je trouve qu’il a fait du super boulot dans la deuxième partie de la dernière saison quand il a perdu du poids, qu’il se sentait mieux physiquement. Sa force principale est quand il peut courir en contre -attaque, faire jouer l’équipe rapidement. Nous allons donc en parler, échanger et voir comment créer du jeu sans forcément avoir à poser la balle. »

Il est clair qu’avec Pierce et Garnett en starters, les Nets ne pourront pas pratiquer le même basket que celui qui les avait envoyé par deux fois en Finales NBA (2002 et 2003) avec Jason Kidd, en mode magicien, à la mène et des joueurs qui couraient autour. Mais on peut faire confiance à J-Kidd pour trouver les solutions afin d’exploiter au mieux les immenses capacités de D-Will tout en optimisant le talent et l’expérience des vieux loups que sont Pierce et Garnett.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top