Nets

Kidd : « Nous pouvons jouer à un très haut niveau »

Présent à Orlando la semaine dernière pour observer les Summer League, le jeune retraité et tout nouvel entraîneur Jason Kidd s’est exprimé sur ESPN concernant la saison à venir et le recrutement très impressionnant effectué par sa franchise de Brooklyn.

Il est vrai qu’en faisant venir Kevin Garnett, Paul Pierce et Jason Terry dans un « BlockBuster Trade » avec les Celtics et en faisant signer Andrei Kirilenko pour la Mid-Level Exception, les Nets se sont clairement positionnés comme des outsiders très ambitieux, de véritables prétendants au titre.  Et d’ailleurs pour Jason Kidd, la cible à abattre porte un nom : Miami Heat :

« Ils (le Heat) sont la cible, ils sont champions en titre, ils en ont gagné deux d’affilée et ils auraient pu en gagner trois de suite. Ils ont construit cette équipe pour essayer de gagner des titres et ils y ont réussi. Donc, si vous voulez les concurrencer, vous devez avoir de bons chevaux et je pense que nous avons ce qu’il faut. »

En effet, J-Kidd pense que ses Nets sont équipés pour aller chercher la première place de la Conférence Est. Il est clair que Brooklyn a des arguments. Pierce, Garnett et Terry vont apporter leur expérience, Kirilenko va apporter sa polyvalence en sortie de banc et des joueurs comme Deron Williams, Joe Johnson ou Brook Lopez sont des All Star en pleine possession de leurs moyens. Cela fait déjà 7 joueurs auxquels il faut rajouter Reggie Evans, Andrey Blatche ou Shaun Livingston. Vu sous cet angle, on peut comprendre que Kidd soit optimiste. Son effectif est complet, expérimenté, talentueux et fourni. De quoi aller rivaliser avec le Heat et tenter de briser l’hégémonie floridienne.

Mais Jason Kidd sait aussi que le Heat n’est pas enclin à se laisser prendre son titre. Le Heat partira grand favori la saison prochaine et il ne faut pas non plus oublier des équipes comme les Bulls ou les Pacers et à moindre mesure les Knicks. Ainsi, le « coach-rookie » sait que la bataille s’annonce âpre et très disputée. D’autant plus qu’avec les moyens mis à sa disposition, des résultats sont attendus.

« C’est plus dur quand vous êtes supposés gagner. […] Nous ne sommes pas le Heat de Miami mais nous pouvons aussi jouer à un très haut niveau. Ceci étant dit, il va y avoir beaucoup d’yeux rivés sur nous. […] J’espère qu’à la fin juin, nous pourrons être la dernière équipe encore debout. « 

Jason Kidd sait très bien que pour ça, il va devoir parfaitement gérer les temps de jeu de Kevin Garnett et Paul Pierce dont les vieilles jambes ne leur permettent plus de courir partout 38 minutes par match en saison régulière. En revanche, leur expérience, leur goût pour la victoire seront des éléments primordiaux en playoffs pour cette équipe des Nets qui en a cruellement manqué face au Bulls lors du premier tour cette année.

Gérer les temps de jeu, installer un esprit d’équipe, le tout afin d’enchaîner les victoires pour tenter d’aller chercher un titre avec ce roster construit pour gagner tout de suite. Voici résumée la tâche qui attend Jason Kidd. Pourra-t-il diriger les Nets aussi bien depuis le banc qu’il ne l’a fait depuis le parquet quelques années auparavant ? 

 

 

 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top