Dollars

[Portrait] Qui es-tu Adam Silver?

En annonçant son départ pour février prochain, 30 ans jour pour jour après son arrivée à la tête de la ligue, David Stern a également nommé son successeur. À partir du 1er février 2014, Adam Silver sera le nouveau commissioner de la NBA. Mais qui est-il ?

Adam Silver est un avocat diplômé de l’université de droit de Chicago, fils de l’ancien patron de David Stern. Selon ses proches, ses principales qualités sont son humour (il est très ami avec Richard Appel, auteur de comédie et producteur de « Family Guy »), son côté bosseur et surtout une très grande intelligence qui lui permet de comprendre et assimiler les problèmes facilement.

Il est capable de prendre n’importe quel problème et de le résumer en trois, quatre phrases très simples. C’est la personne la plus intelligente que j’ai côtoyée.

Présent au sein de la ligue depuis plus de 20 ans, dont les six dernières années en tant que bras droit du commissioner, Silver connaît déjà bien les dossiers qu’il aura à gérer. C’est d’ailleurs son rôle lors du dernier lockout qui a fait de lui le favori à la succession de l’actuel boss de la ligue, avant même l’annonce du départ de Stern.

Le dernier CBA a fait la différence, selon Marc Ganis, consultant business sportif travaillant avec de nombreuses franchises NBA.

En effet, c’est surtout Silver qui voyait le plus les propriétaires et qui remontait leurs avis et idées pendant cette période complexe.  Si cette épreuve a sûrement scellé son avenir pour prendre la suite de Stern pour les proprios, son expérience en tant que bras droit du commissioner lui aura également permis de connaître les ficelles du métier pour pouvoir traiter l’ensemble des business de la NBA : droits télé, marketing, merchandising…

Mais il fera tout cela à sa manière. Malgré la proximité entre Stern et Silver, les deux hommes sont très différents. Le premier est agressif, obstiné, têtu et souvent dans le conflit. Son successeur est quant à lui beaucoup plus calme, pragmatique, consensuel et conciliant.

Silver est le choix idéal. Il va faire ce qu’il faut pour réparer la relation avec les joueurs qui s’est vraiment détériorée. Il a une présence beaucoup plus calme que David (Stern).

Une nouvelle ère pour la NBA ? Probablement pas. Silver va, à sa manière, poursuivre le développement à l’international de la NBA. Il récupère une ligue forte avec de nombreuses icônes et superstars, une ligue façonnée pendant trois décennies par Stern, une ligue qui pèse aujourd’hui 5 milliards de dollars. Le mandat de Silver sera marqué par une nouvelle étape : devenir (encore et toujours) plus rentable.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top