Celtics

[Débrief] Game 5 – Les C’s toujours vivants

Les funérailles annoncées n’ont pas eu lieu. Tous vêtus de noir avant le match, les Knicks étaient prêt pour assister à l’enterrement des Celtics. Et bien autant dire qu’ils avaient mis la charrue avant les bœufs  Les C’s l’ont emporté la nuit dernière ramenant la série à 3-2 et redonnant les espoirs aux fans.

Après deux matchs à Boston, les Knicks retrouvaient le Madison Square Garden confiants et sûr de leur fait. La défaite en prolongation lors du Game 4 n’était pas si grave… Mais voilà aujourd’hui qu’en est-il ? Un Game 6 chaud bouillant se profile à Boston et des new yorkais qui peuvent commencer à se faire dessus.Après avoir rapideent mené la série 3-0 s’appuyant sur une défense de fer, New York vient de perdre les deux derniers matchs. La nuit dernière au Madison Square Garden, les hommes verts auront dominé la rencontre pendant la « presque » totalité de la rencontre pour gagner le match sur le score de 92 à 86.

Et pourtant, tout avait bien commencé la nuit dernière pour les new yorkais. Débutant avec un 11-0, les hommes de Mike Woodson avaient les choses bien en mains. Melo ne joue pas les isolations, crée juste… Mais voilà on parle de Carmelo Anthony. Après ce départ tonitruant où le jeu collectif des Knicks fait plaisir à voir, il recommence à stopper la balle, à prendre des shoots à chaque fois que le cuir passe entre ses mains. Et que lui reprocher à la fin du premier quart temps, à lui ,qui est à 5-7 ? Pas grand chose, tant que ça rentre, on met le bâillon…

Le quart temps se clos à 22-20 pour les Knicks grâce à un très bon Brandon Bass côté Celtics. Pas de quoi s’affoler donc côté new yorkais. Ils mènent la série, ils sont chez eux, ils n’ont plus qu’à aller finir la bête malade et fatiguée qu’avait jusqu’à ce match été les C’s. Mais voilà en enterrant ces Celtics avant même de jouer la partie, les Knicks ont su réveiller l’orgueil des joueurs du Massachusetts. Et ils ont été servis. Ils peuvent s’en mordre les doigts aujourd’hui. Le match était perdu avant même d’être joué.

Le second quart temps est totalement dominé par les C’s qui peuvent notamment s’appuyer sur un Jason Terry dont la main est toujours aussi chaude et un Paul Pierce qui commence à prendre la mesure. PP avec 16 points la nuit dernière, un décevant 6-19 au shoot et 5 turnovers n’aura pas connu son meilleur match de la série. Mais étant donné que lui incombe toute la partie créative offensive des Celtics, ce bilan est à relativiser. Kevin Garnett poursuit lui son massacre au rebonds avec 18 unités la nuit dernière.

Avec 5 joueurs à plus de 10 points, le danger venait de partout pour les Celtics. Les Knicks n’ont pas su gérer cet aspect sur la longueur du match. Mais c’est bien en attaque que le bas a blessé la nuit dernière. Malgré un Raymond Felton des grands soirs une nouvelle fois, les Knicks ont dû s’incliner une nouvelle fois. À qui la faute ?

Le duo perdant de la nuit, vous l’avez sous les yeux : J.R. Smith et Carmelo Anthony. Combinant un 11-38 à eux deux, ils sont pointés comme les grands responsables de la défaite des Knicks. Très attendu après sa suspension qui l’avait privé du Game 4, J.R. Smith aura connu une nuit très compliquée avec 10 premiers shoots ratés. Il avait sans doute un peu trop parlé avant le match et avait oublié l’essentiel : un match se gagne sur le terrain. De son côté, Melo nous a offert un match dans la lignée de son Game 4 catastrophique pendant lequel il avait shooté un terrible 10-35. Sauront-ils redresser la barre ? Sans une efficience retrouvée de leurs deux principales armes offensives, les knicks ont du souci à se faire.

Pas grand chose à ajouter pour la fin de match totalement contrôlée par les Celtics qui ont pu s’appuyer sur une défense solideÀ signaler cependant l’attitude limite de Jordan Crawford au coup de sifflet final.

Le résumé vidéo

[youtube width= »560″ height= »315″ video_id= »8-EcYJ-ohzs »]

La décla – J.R. Smith

« Nous allions à des funérailles, mais c’est nous qui nous sommes fait enterrer. »

Les Tops

Jason Terry : Après ses 18 points lors du dernier match, Terry aura confirmé sa bonne forme avec 17 points la nuit dernière. Il aura été un des grands artisans de la victoire de son équipe avec notamment un 5-9 à trois points.
Iman Shumpert : Avec 12 points, six rebonds, et 3 interceptions, l’arrière new yorkais aura connu une bonne soirée. Mais ce ‘est pas ces stats qui sont le plus à souligner mais davantage son activité défensive pendant le quatrième quart temps. Il aura maintenu l’espoir côté new yorkais. 

Les Flops

J.R. Smith : Malgré ses deux trois points en fin de match et ses 14 points, le meilleur sixième de la saison n’aura pas confirmé les espoirs placés en son retour. Il aura notamment raté ses 10 premiers shoots pour finir à un terrible 3-14. Il a bien fait de l’ouvrir avant la rencontre…

La stat

Pourcentages à 3 points : Les Celtics ont battu les Knicks à leur propre jeu, avec un 11-22 à trois points alors que New York n’aura inscrit que 5 tirs primés pour le même nombre de tentatives.

Le calendrier

Game 1 – Samedi 20 Avril, Boston à New York, 21h sur ABC, Victoire des Knicks 85 à 78
Game 2 – Mardi 23 Avril, Boston à New York, 2h sur TNT, Victoire des Knicks 87 à 71
Game 3 – Vendredi 26 Avril, New York à Boston, 2h sur ESPN, Victoire des Knicks 90 à 76
Game 4 – Dimanche 28 Avril, New York à Boston, 19h sur ABC, Victoire des Celtics 97 à 90
Game 5 – Mercredi 1er Mai, Boston à New York, 1h sur TNT, Victoire des Celtics 92 à 86
Game 6 * Vendredi 3 Mai, New York à Boston, à confirmer
Game 7 * Dimanche Mai, Boston à New York, à confirmer

2 Commentaires

2 Comments

  1. @TrashTalk_fr

    2 mai 2013 à 14 h 56 min at 14 h 56 min

    [Débrief] Game 5 – Les C’s toujours vivants http://t.co/Xjng2bCveD

  2. @Als306

    2 mai 2013 à 15 h 04 min at 15 h 04 min

    RT @TrashTalk_fr: [Débrief] Game 5 – Les C’s toujours vivants http://t.co/Xjng2bCveD

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top