Hawks

La Matinale : le Thunder se fait peur, Indiana se régale !

Chaque matin, retrouvez La Matinale sur TrashTalk : un condensé rapide de ce qu’il ne fallait pas louper la veille en NBA. De l’action du jour à la statistique, en passant par le joueur et la citation, touillez votre café dans une atmosphère flash info, en direct sur vos écrans !

Le joueur du jour : Tony Parker

On était pas du tout chaud pour mettre le français en joueur du soir, non seulement à cause de sa mauvaise première mi-temps et les performances de Kevin Durant et James Harden, mais le meneur des Spurs a fermé de nombreuses bouches dont la notre en mettant 24 de ses 28 points après la pause, tout en y ajoutant 7 passes et la victoire des siens. Un réveil qui a donné grand sourire aux fans de la franchise texane, inquiets depuis plusieurs semaines avec l’état de santé du AllStar. Agressif, plus du tout inquiet pour ses atterrissages risqués, Tony a violé la défense californienne à souhait et espère pouvoir remettre les couverts à Los Angeles pour les deux matchs suivants. En effet, comme il l’indiquait en sortie de match, le mieux pour les Spurs serait de pouvoir vite renvoyer Dwight Howard vers son meilleur ami Kobe, donnant ainsi la possibilité au meneur de soulager sa cheville et donner un peu de repos aux anciens comme Duncan ou Ginobili. Plus facile à dire qu’à faire, mais possible connaissant Gregg Popovich.

Le fraudeur du jour : Jeremy Lin

Déjà que le Game 1 n’était pas un grand récital de la part du phénomène, on s’attendait à voir le jeune Lin agresser la défense du Thunder pour tenter de se créer des occasions de tir et enfin lancer sa série. Quelle ne fut donc pas notre surprise quand le cinq majeur de Kevin McHale présentait Patrick Beverley aux côtés du taïwanais, afin de l’aider à monter la balle. Un signe de confiance…révélateur. Résultat des courses, l’agent de Beverley Hills a réalisé le match de sa life et a été félicité par tout le monde, pendant que le jeune Jeremy se blessait à l’épaule suite à un choc, qui l’a forcé à quitter le terrain. 20 petites minutes de jeu, 7 points et 3 passes, et toujours cette même peur face à Westbrook, décidément perçu comme le pire cauchemar du meneur des Rockets. La pression du contrat se fait de plus en plus lourde, et on se demande si Houston ne gagnera pas le prochain match sans lui pour enfoncer un peu plus le clou niveau confiance.

L’action du jour : Gerald Green, hello !

[youtube width= »600″ height= »400″ video_id= »ThKHhtlwoX8″]

Le chiffre du jour : 119

En remportant le Game 2 hier à San Antonio, les Spurs se sont rassurés sur leur parquet, et ont profité de la soirée pour ajouter un record à leur histoire. En effet, avec leur 119ème victoire en PlayOffs, le duo Gregg Popovich – Tim Duncan est devenu la paire la plus victorieuse de l’histoire des phases finales, rien que ça ! Ils dépassent ainsi Kobe Bryant et Phil Jackson, qui en étaient à 118 chez les Lakers, de quoi souler un peu plus Kobe dans sa rééducation. Pas cool.

La citation du jour : Scott Brooks

« Quand ils (les Rockets) ont pris cet avantage de 4 points en fin de match, j’ai vraiment apprécié voir mes gars rester concentrés, et faire confiance à nos principes : se serrer les coudes, partager la balle, et tout donner. Kevin a fait ce qu’il fallait mais Thabo et Serge ont rentré de gros tirs, donc c’était un effort collectif. » Scott Brooks a eu chaud, mais il a pu compter sur le trio Ibaka / Sefolosha / Durant pour écarter les jeunes Rockets.

La news du jour : Blessures à droite à gauche

Rien de bien grave en comparaison avec David Lee et ses problèmes de hanches, mais les PlayOffs font déjà quelques victimes et il faudra garder un oeil attentif dessus. Chez les Lakers, les deux Steve (Nash et Blake) semblaient blessés en fin de match, le prochain match sera primordial pour eux cependant. Du côté de Boston, c’est Kevin Garnett qui pourrait être diminué pour le Game 3 à domicile, suite à une blessure à la hanche lors du match précédent. Joe Johnson et Joakim Noah tenteront de battre des soucis de voute plantaire, on ne sait pas encore si les deux hommes seront disponibles pour le prochain affrontement. Enfin, pour conclure sur une note positive, c’est Jordan Hill qui a fait son grand retour hier soir après plus de trois mois d’absence. Une bonne nouvelle pour les angelinos.

La french touch du jour : Ian Mahinmi

Depuis l’émergence d’un certain Jeff Pendergraph, notre frenchie ne voit plus du tout le terrain avec ses Pacers, ce qui nous rend un peu tristounet. Le français réalisait pourtant une saison correcte sous les ordres de Frank Vogel, apportant au quotidien sa dose de dureté intérieure, son touché en attaque, et un peu d’expérience grâce à sa finale remportée en 2011 avec Dallas. Sauf que la franchise d’Indiana semble préférer Penderbaffe, un géant nettement moins doué en attaque mais qui apporte une densité physique énorme et semble bien fonctionner que ce soit avec David West, Roy Hibbert ou Tyler Hansbrough. Pas cool donc pour Ian, qui aura peut-être sa chance au fur et à mesure que les PlayOffs avanceront, mais pour le moment c’est déprimant : trois minutes de jeu en deux matchs ! 

L’image du jour : Plus de fratrie à OKC

Possédée par le désir de vouloir gagner son premier titre de champion, la magnifique paire du Thunder Russell Westbrook / Kevin Durant ne fait aucun cadeau. Même pas à d’anciennes connaissances, comme James Harden, qui se débrouille comme il peut dans le Texas. Démerde-toi.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top