Bucks

[Débrief] Le Heat déroule d’entrée

On se doutait que cette série serait celle qui compterait le moins de suspens. Pourtant, avec les déclarations de Brandon Jennings ainsi qu’une pointe de naïveté, on s’disait que finalement ça pourrait être plus compliqué que prévu. On y a cru pendant un quart-temps, le temps que le meneur des Bucks montre qu’il ne capitulera pas. Seulement le Heat a décidé d’accélérer au retour des vestiaires. Impossible pour Milwaukee de résister. Miami est en mission. Leur trophée ils l’ont, et comptent bien l’garder.

Le match commence très fort pour les Floridiens. Chris Bosh prend un premier tir à trois points d’entrée, qui manque la cible. Mais un rebond offensif de LeBron James suivi d’une passe aveugle pour Bosh permet à l’ailier fort de Miami de conclure la première offensive par un dunk  rageur. Sur la deuxième action, c’est une passe quaterback de D.Wade conclue par un « and 1 » de James. Le ton est donné. Le Heat fait le show est entre bien dans son match. Mais les joueurs du Wisconsin on de l’orgueil, et Brandon Jennings plante 10 points durant les 12 premières minutes pour permettre aux Bucks de résister. Le score est donc de 26-24 à l’issue du premier quart.

Le second quart est un peu à l’image du premier. Le Heat reste devant mais ne parvient pas à prendre le large. Milwaukee s’accroche, toujours derrière un Jennings très performant au scoring. Il rentrera aux vestiaires à la mi-temps avec 18 unités au compteur. Malheureusement, à partir du 3ème quart-temps, Miami accélère et le banc fait la différence. Que ce soit Andersen, Allen ou Shane Battier, tout le monde connait son rôle et l’exécute comme il se doit. A l’inverse de la première période, Jennings est beaucoup moins tranchant, shootant à 2/6 et sans aucune passe décisive.

Au final, le Heat prendra jusqu’à 25 points d’avance. A la fin du match le score est sans appel, 110 à 87 en faveur des Floridiens. Pourtant Milwaukee n’a pas été ridicule au contraire. Ils ont pris 14 tirs de plus que leurs adversaires et ont provoqué 19 pertes de balles dont 5 pour le seul LeBron James.
Le problème c’est que d’un côté nous avons 5 joueurs en double figure alors qu’hormis Jennings (26) et Ellis (22), personne ne dépasse les 6 points chez les Bucks.

La performance: LeBron James

LeBron et les Bucks, c’est une longue histoire d’amour. En 37 matches en carrière, il tourne à 29,4 points, 7,4 rebonds et 7,0 passes en moyenne. En outre, 2 de ses 9 matches à plus de 50 points ont été réalisé contre Milwaukee.
On pouvait s’attendre donc à une belle perf’ de sa part, et nous n’avons pas été déçu. Il termine la rencontre avec 27 points, 10 rebonds et 8 passes en à peine 34 minutes. Surtout, il n’a tenté que 11 tirs, soit son plus petit total en carrière en Playoffs, pour 9 réussites. Un pourcentage de 82% qui constitue ainsi son record en Playoffs également.

Incapable d’être arrêté ou ralentit par Luc Mbah-a-Moute, James tourne à plus de 70% de réussite sur ses 10 derniers matches. Le meilleur joueur de la planète et sans doute des alentours, s’approche encore un peu plus de son 4ème titre de MVP en 5 ans.

Conférence d’après match

« Je me mets la barre très haute moi même » LeBron James.

« Quand vous avez un joueur comme LeBron, qu’est ce que vous pouvez faire ? Le mec est le meilleur joueur du monde… » Jim Boylan, coach de Milwaukee.

« Qu’est ce que j’étais supposé dire d’autre ? » Brandon Jennings au sujet de sa prédiction de victoire en 6 manches.

« Ils sont revenus en deuxième mi-temps en mission ! » Larry Sanders.

Videos

[youtube width= »600″ height= »400″ video_id= »J-bozJSThlc »]

[youtube width= »600″ height= »400″ video_id= »3Wzvbhm8HOM »]

[youtube width= »600″ height= »400″ video_id= »vqy1NguS2_0″]

1 Comment

1 Comment

  1. @Heat21000

    22 avril 2013 à 17 h 47 min at 17 h 47 min

    RT @TrashTalk_fr: [Débrief] Le Heat déroule d’entrée http://t.co/hNZ2aTKzZl

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top