Hawks

[Preview] Game 1 : Indiana doit donner le ton

Dimanche va peut-être débuter une belle aventure pour deux clubs un peu oubliés des fans de la Grande Ligue. Dans une série intimiste, au calme et loin de tous les projecteurs (ou presque), Pacers et Hawks vont se répondre coup pour coup avec dans un coin de la tête, l’espoir fou d’accrocher une nouvelle bannière au plafond de leur enceinte. En demi-finale, les 17 titres de Boston ou le géant New Yorkais attendront à la porte, mais ça, c’est une autre histoire.

Les Pacers, troisièmes à l’Est et champions de la Central Division, ne doivent pas laisser passer leur chance dans une conférence en regain de compétitivité. Orpheline de son All-Star Dany Granger, blessé au genou gauche – qualité carton – depuis le début de la saison, Indiana a su améliorer un bilan déjà très positif en terminant à une victoire du plateau symbolique des 50 victoires, la faute à un match tronqué suite au drame du marathon de Boston justifieront les supporters les plus acerbes.

Indiana supérieur mais pas serein

À l’image du dernier match de saison régulière entre Atlanta et les Pacers, l’objectif pour les jeunes hommes de Frank Vogel sera de rester concentré pendant 48 minutes. Largement en tête à l’entame du troisième quart-temps durant lequel l’écart est monté à 28 points, Indiana s’est totalement relâché jusqu’à se faire peur en toute fin de rencontre. Revenus à -4 à moins d’une minute du buzzer final, les faucons étaient à deux doigts de réaliser le come-back de l’année. Pour ce qui est des quatre affrontements de la saison entre les deux équipes, difficile de faire plus serré avec deux victoires de chaque côté et un score cumulé de 400 à 395 en faveur des Pacers. De surcroit, aucun visiteur n’est parvenu à l’emporter, augurant déjà d’une longue série où les Hawks devront s’imposer sur le parquet adverse s’ils veulent poursuivre leur route. Atlanta, une équipe qui répond toujours présente dans les premiers mois de la saison mais qui peine à passer la vitesse supérieure une fois l’heure des PlayOffs arrivée. L’énigme pour cette nouvelle édition sera la gestion de l’après Joe Johnson parti aux Nets en début de saison mais aussi l’absence de Lou Williams, blessé au genou de longue date (peut-être un concours avec Danny). Le premier, complet et clutch risque de manquer terriblement à l’heure où les défenses se resserrent, le second aurait permis à son équipe d’apporter de la vitesse dans le jeu de transition et du scoring. Coach Drew devra faire sans. Va-t-il trouver le remède à tous ces maux et vaincre la “malédiction” qui affuble son équipe une fois le printemps arrivé ? Rien n’est moins sûr.

Explosions attendues dans la peinture

On l’aura compris, ce Game 1 s’annonce indécis et aucun écart ne sera cette fois permis sous peine de sanction immédiate. La seconde meilleure défense de NBA avec 90,7 points encaissés en moyenne attend de pied ferme Atlanta dans sa cité et aucun cadeau de bienvenue n’est prévu. Ça tombe bien, Al Horford, le patron de la raquette des Hawks, compte se présenter chez ses hôtes les mains vides de présents, mais remplies d’intentions. L’ex coéquipier de Jooks aux Gators sait que le chantier sous les paniers sera titanesque. Plus mobile que son adversaire direct, Roy Hibbert, il devra jouer de sa vivacité pour remporter la lutte du rebond. Mais les deux mastodontes ne seront pas seuls à se livrer bataille dans les tranchées. Tyler Hansbrough et Ivan Johnson en sortie de bancs s’adonneront gaiment à leur passe temps favori, la guerre des coudes. Et à ce jeu là, ils sortent souvent vainqueurs. Pour preuve cette statistique sur le taux de rebond qui calcule le pourcentage de rebonds captés par un joueur lorsqu’il est sur le terrain : il s’élève à 15,2% pour l’ancien Tar-Heel qui talonne Blake Griffin (15,3%) et 14,6% pour Johnson qui se classe devant Paul Millsap ou encore Serge Ibaka sur la saison. Ces jeunes pousses énergiques et volontaires seront donc plus que jamais prêtes à remplir les sales besognes pour faire de leur moitié de terrain une citadelle imprenable.

Josh Smith et David West s’affrontent en duel

La tête déjà tournée vers le mercato d’été pour Josh Smith ? C’est ce que l’on va découvrir dès dimanche soir dans sa confrontation directe avec David West. En fin de contrat avec les Hawks à la fin de saison, on compte sur le All-Star pour faire le boulot et nous donner le spectacle que l’on attend d’un match de PlayOffs digne de ce nom. Le talent est présent, reste simplement à savoir si Sieur Josh daignera nous en faire profiter. West de son côté fera le métier sans demander son reste. Toujours diablement efficace, il est avant tout le leader vocal de sa franchise et il tentera de mener les Pacers sur de bons rails. Plus puissant dans le trafic, il risque toutefois de perdre un peu la boussole sur les accélérations de Smith tant ce dernier –bien qu’un peu grassouillet- sait être explosif. C’est clairement LE duel à suivre de cette série, entre deux futurs free agents qui auront à cœur de se faire bien voir avant de signer un nouveau contrat juteux.

Paul George, le X-Factor

Impossible d’y échapper cette année, le jeune phénomène de l’Indiana cette saison, c’était Paul George. All-Star pour sa troisième saison NBA, à l’âge de 22 ans, il est l’homme à tout faire des Pacers. Meilleur marqueur avec 17,4 unités par rencontre, il n’en est pas moins précieux en défense captant 7,6 rebonds de moyenne chaque soir. Efficace des deux côtés du terrain, et toujours appliqué, il sera intéressant de le voir évoluer en PlayOffs avec un costume de franchise player en l’absence de Danny Granger. Sa gestion de la pression sera un élément décisif pour la poursuite d’Indiana dans le tableau de la conférence Est.

Pronostic

La défense sera la clé dans cette série, et à ce jeu là les Pacers sont les plus forts. Soyons sûrs que ce Game 1 annoncera la couleur dans ce secteur et qu’Indiana ne voudra rien lâcher pour rentrer dans son tournoi du bon pied. Victoire des hôtes, avec moins de 90 points au compteur, PlayOffs obligent.

« Nous allons laisser parler ceux qui nous voient perdants », a déclaré Josh Smith. « Nous sommes un groupe confiant et très altruiste. Nous nous sommes partagés les victoires avec cette équipe (les Pacers) en saison régulière, alors nous sommes aussi confiants qu’ils peuvent l’être. Ce devrait être une bonne série. »

Calendrier de la série

Game 1 : Dimanche 21 Avril, Atlanta à Indiana, 19h sur TNT
Game 2 : Mercredi 24 Avril, Atlanta à Indiana, 1h30 sur NBA TV
Game 3 : Samedi 27 Avril, Indiana à Atlanta, 1h sur ESPN
Game 4 : Lundi 29 Avril, Indiana à Atlanta, à confirmer
Game 5 * Mercredi 1er Mai, Atlanta à Indiana, à confirmer
Game 6 * Vendredi 3 Mai, Indiana à Atlanta, à confirmer
Game 7 * Dimanche 5 Mai, Atlanta à Indiana, à confirmer
* : si nécessaire

Sources : Sheridan Hoops, Rome News Tribune.

2 Commentaires

2 Comments

  1. @AlBerthaud

    20 avril 2013 à 12 h 10 min at 12 h 10 min

    Mon filleul => Du solide. http://t.co/Cv6FIqnKIz Preview Indiana-Atlanta par @We_Want_Tacos

  2. @PrinceOFiTown

    20 avril 2013 à 14 h 35 min at 14 h 35 min

    RT @TrashTalk_fr: [Preview] Game 1 : Indiana doit donner le ton http://t.co/VtfFZcb8sQ

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top