Bucks

Brandon Jennings impose ses conditions

Alors qu’il est pas loin de jouer son meilleur basket actuellement, Brandon Jennings sera agent libre cet été après avoir refusé une prolongation de 4 ans à 40 millions de dollars lors de la dernière intersaison. Et il compte bien imposer ses conditions. 

Dans quelques mois, le jeune meneur des Bucks sera Restricted Free Agent. C’est à dire qu’il pourra signer où bon lui semble, mais que Milwaukee aura la possibilité de s’aligner sur n’importe quelle offre.
Pourtant il existe une autre possibilité pour les dirigeants. Ils peuvent activer la Qualifying Offer, et dans ce cas là, Jennings rempilera automatiquement pour une saison à 4,5 millions de dollars et deviendra Unrestricted Free Agent en 2014.

Néanmoins, avec la déclaration de BJ hier après l’entrainement, nul doute que le Front Office y réfléchisse à deux fois avant de prendre une telle décision: « Si je prends la qualifying offer et que je deviens unrestricted free agent, il n’y a aucune chance que je rempile ici. Il n’existe aucun moyen.« 

Cela à le mérite d’être clair et plutôt franc. D’ailleurs, officiellement le GM John Hammond ne l’a d’ailleurs pas mal pris. En effet il a même commenté cette intervention: « Ce n’est pas un problème de réagir comme ça s’il pense que le deal est injuste cet été. Je serai d’ailleurs surpris que cela arrive. C’est un débat qu’il est normal d’aborder. Mais il faut prendre en compte les règles du nouveau CBA désormais.« 

Qualifiant Milwaukee comme une « grande ville de sport », ce que cherche avant tout Jennings, c’est un bon contrat sur le long terme et jouer le titre. Et bien que jouer pour un gros marché soit relativement séduisant, ce n’est pas sa priorité. Il prend volontiers l’exemple d’Oklahoma City pour appuyer son point de vue, expliquant qu’il s’agit d’un petit marché mais que cela ne les empêche pas de faire les Finales et de passer sur les réseaux nationaux.

« Je veux juste gagner. La façon dont je joue maintenant, je veux juste être dans une équipe qui gagne et jouer comme ça. Je me fous d’être une superstar ou d’être le joueur principal. J’ai fais ça pendant mes 4 premières années. Désormais je veux simplement gagner.« 

Depuis le All Star Break, BJ prouve qu’il n’est pas seulement qu’un meneur scoreur puisqu’il tourne à 17,6 points et 10,4 passes décisives à 48% à trois points. Il aime ce nouveau rôle et veut désormais penser à passer avant de marquer.

« Tout le monde pense que je ne suis qu’un scoreur. Mais si vous revenez à mes années lycées, vous verrez que j’ai toujours été un passeur avant tout. Maintenant que nous avons JJ Reddick qui est un bon scoeur, je recherche constamment les différentes options possibles.« 

Sans aucune langue de bois, Jennings affiche clairement ses ambitions. Désormais, les dirigeants savent dans quelle direction aller s’ils souhaitent faire de leur meneur la pierre angulaire des Bucks pour les prochaines saisons à venir. 

Source: Yahoo

1 Comment

1 Comment

  1. Trash Talk (@TrashTalk_fr)

    9 mars 2013 à 14 h 34 min at 14 h 34 min

    Brandon Jennings impose ses conditions http://t.co/z3ItKGeCLx

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top