Salaires joueurs Portland Trail Blazers

Découvrez les salaires des joueurs des Portland Trail Blazers pour la saison 2018-19. Du plus petit joueur payé quelques dollars au grand All-Star ou meilleur joueur qui touche des millions, voici la hiérarchie sur laquelle la banque de Portland se basera pour les mois à venir.

Petit guide pratique sur le Salary Cap et les Exceptions

Nom 2018-19 2019-20 2020-21 2021-22 2022-23
Damian Lillard $27,977,689 $29,802,321 $31,626,953
C.J. McCollum $25,759,766 $27,556,959 $29,354,152
Evan Turner $17,868,853 $18,606,556
Jusuf Nurkic $11,111,111 $12,000,000 $12,888,889 $12,000,000
Maurice Harkless $10,837,079 $11,511,234
Meyers Leonard $10,595,506 $11,286,515
Al-Farouq Aminu $6,957,105
Zach Collins $3,628,920 $4,240,200 $5,406,255 $7,363,319
Rodney Hood $3,472,888
Andrew Nicholson (stretched) $2,844,430 $2,844,430 $2,844,430 $2,844,429 $2,844,429
Seth Curry $2,795,000
Anderson Varejao (stretched) $1,913,345 $1,913,345 $1,913,345
Anfernee Simons $1,835,520 $2,149,560 $2,252,040 $3,938,818 $5,758,552
Jake Layman $1,544,951 $1,931,189
Skal Labissiere $1,544,951 $2,338,847 $3,484,882
Gary Trent Jr. $838,464 $1,416,852 $1,663,861 $2,105,900
Enes Kanter $487,109
Festus Ezeli (stretched) $333,333 $333,333
Total: $132,346,020 $127,931,341 $91,434,807 $28,252,466 $8,602,981

Afin de bien comprendre les salaires et types de contrats distribués, nous vous rappelons que vous pouvez accéder aux définitions des options, en cliquant sur les liens ci-dessous :

___

Comme on peut le voir dans le tableau ci-dessus, le joueur le mieux payé est Damian Lillard. Le meneur, qui a signé un contrat de 120 millions de dollars sur 5 ans en 2015, touche près de 28 millions de dollars cette saison. Il devance C.J. McCollum, l’arrière sur qui le management a décidé de dépenser 25,7 millions de dollars cette année.

Pas d’incivilité, dans l’Oregon on mise stabilité. Le Big Three est désormais signé jusqu’à la fin de saison 2021. Et même si la malchance est de mise côté blessures, le potentiel est présent. Par contre en dehors des contrats corrects du backcourt et de Nurkic, on trouve encore et toujours des bons gros deals de merde. Allez dans l’ordre décroissant de salaire : Evan Turner, Mo Harkless, Meyers Leonard. Clap-clap-clap, les trois loulous à plus de 10 briques l’année, c’est une mesquinerie dont Neil Olshey n’est pas fier, dont il aimerait bien se débarrasser. Ajoutons à cela les fins de contrat à venir d’Al-Farouq Aminu, et des trois fraîches recrues Seth Curry, Rodney Hood et Enes Kanter, et ça commence à sentir le pâté. Il faudra sortir les thunes l’été prochain pour signer quelques uns de ces derniers, ou bien arriver miraculeusement à se dépêtrer des deals nocifs qui peuplent la masse salariale chez les Blazers.

Le plafond de la Luxury Tax est fixé à 123 733 000$ cette année.

Le Salary Cap de la NBA est fixé à 101 869 000$ cette année.

Avec 132,346,020 dollars dépensés contractuellement cette saison, les Blazers passent à la caisse de la Luxury Tax, bien comme il faut. Pieds et poings liés, tel est le destin du management de Portland pendant quelques temps. Il faudra composer avec ce qu’on a, soit un gros Big Three, des joueurs de rotation plus ou moins corrects…. De quoi aller en Playoffs, mais peut-être pas aussi loin que Dame Time et ses collègues le souhaiteraient. 16+10+10 = … Beaucoup trop.

Les visiteurs ont tapé :


To Top