Salaires joueurs Memphis Grizzlies

Découvrez les salaires des joueurs des Memphis Grizzlies pour la saison 2018-19. Du plus petit joueur payé quelques dollars au grand All-Star ou meilleur joueur qui touche des millions, voici la hiérarchie sur laquelle la banque de Memphis se basera pour les mois à venir.

Petit guide pratique sur le Salary Cap et les Exceptions

Nom 2018-19 2019-20 2020-21 2021-22 2022-23
Mike Conley $30,521,116 $32,511,624 $34,502,132
Chandler Parsons $24,107,258 $25,102,512
Jonas Valanciunas $16,539,326 $17,617,976
Avery Bradley $12,000,000 $12,960,000
Kyle Anderson $8,641,000 $9,073,050 $9,505,100 $9,937,150
C.J. Miles $8,333,333 $8,730,158
Jaren Jackson Jr. $5,915,040 $6,927,480 $7,257,360 $9,180,560 $12,109,159
Justin Holiday $4,384,616
Delon Wright $2,536,898 $3,635,375
Omri Casspi (waived) $1,512,601
Ivan Rabb $1,378,242 $1,618,520 $2,023,150
Rade Zagorac (waived) $1,378,242
Dillon Brooks $1,378,242 $1,618,520 $2,023,150
Tyler Dorsey $1,378,242 $1,818,486
Joakim Noah $1,093,858
Jevon Carter $838,464 $1,416,852 $1,952,122
Bruno Caboclo $522,151 $1,845,301
Dakari Johnson (stretched) $459,414 $459,414 $459,414
Andrew Harrison (waived) $200,000
Jamaal Franklin (stretched) $163,296
Total: $123,452,255 $125,335,268 $57,722,428 $19,117,710 $12,109,159

Afin de bien comprendre les salaires et types de contrats distribués, nous vous rappelons que vous pouvez accéder aux définitions des options, en cliquant sur les liens ci-dessous :

___

Comme on peut le voir dans le tableau ci-dessus, le joueur le mieux payé est Mike Conley. Le meneur, qui a signé un contrat de 153 millions de dollars sur 5 ans en 2016, touche près de 30,5 millions de dollars cette saison. Il devance Chandler Parsons, l’ailier sur qui le management a décidé de dépenser 24,1 millions de dollars cette année.

Le grand changement a débuté chez les Grizz ! Exit Marc Gasol, un historique de la franchise, pendant que son binôme, Mike Conley, est passé prêt de la sortie mais fait toujours partie du roster (pour combien de temps, telle est la question). Il reste deux années de contrat au meneur, payé assez grassement. En parlant de goulu, de gouffre financier, on demande Chandler Parsons, à qui il reste encore une année garantie à plus de 25 millions de dollars. Hors de ces deux gros deals, pas grand monde est assuré d’être dans l’effectif de J.B. Bickerstaff, pas même ce dernier. Seuls Kyle Anderson et le prometteur rookie Jaren Jackson Jr. en seront avec quasi-certitude. La refonte de la franchise passe par JJJ, par la Draft puisque Memphis aura un pick sympa cet été, mais aussi par quelques signatures de joueurs actuellement présents dans le roster. Le shooteur C.J. Miles pourrait prendre sa player option à 8 barres, alors qu’il faudra s’occuper des cas Valanciunas et Bradley, deux vétérans durs au mal, qui correspondent bien à l’ADN des Grizzlies. Cela va en faire, du monde à éventuellement signer, sans compter Joakim Noah, ainsi que quelques joueurs performants de manière plus ou moins surprenante : Delon Wright, Tyler Dorsey, ou encore le GOAT dont le talent n’a d’égal que la taille du Corcovado, Bruno Caboclo.

Le plafond de la Luxury Tax est fixé à 123 733 000$ cette année.

Le Salary Cap de la NBA est fixé à 101 869 000$ cette année.

Avec 123,452,255 dollars dépensés contractuellement cette saison, les Grizzlies sont largement au-dessus du Cap et évitent la Luxury Tax d’un souffle. Certains contrats pèsent lourd, très lourd sur les finances dans le Tennessee, ce qui entraîne un manque de flexibilité. Cela va être complexe d’être très actif cet été, même si quelques petits smart moves plus un choix de Draft utilisé à bon escient pourrait redonner de l’allant à Memphis.


To Top