Los Angeles Clippers

Paul George tire la sonnette d’alarme chez les Clippers : “Il va falloir qu’on montre un sentiment d’urgence immédiatement”

Paul George 18 janvier 2023

Attenton, Paulo pas content.

Source image : YouTube

Après avoir manqué les derniers matchs des Clippers à cause d’un pépin aux ischio-jambiers, Paul George a fait son retour cette nuit face aux Sixers. À l’issue de la nouvelle défaite des siens, PG13 a pris la parole dans les médias pour alerter ses coéquipiers de l’urgence de la situation.

En s’inclinant à domicile face aux Sixers d’un Joel Embiid (41 points) toujours aussi intenable, les Clippers ont encaissé leur huitième revers en dix rencontres. Une situation qui ne convient évidemment pas à Paul George, qui n’y est pas allé par quatre passages secrets de la Crypto.com Arena pour tenter de remobiliser son équipe pour les matchs à venir.

“Ce que je veux dire, c’est que c’est maintenant (qu’il faut montrer un sentiment d’urgence). On a pris du retard avec les blessures, les compositions d’équipe (qui changent), les gars disponibles et indisponibles. L’urgence commence maintenant. Nous allons devoir commencer à jouer avec un certain désespoir” – Paul George, sur la situation des Clippers (via ESPN)

Les termes sont forts. Mais difficile de donner tort à PG-13. Cette saison, les Clips se distinguent par leur régularité… dans l’inconstance. Comme l’a mentionné l’ancien Pacer, les circonstances n’ont pas vraiment été en faveur des Voiliers cette saison. Kawhi Leonard monte bien en puissance mais a connu un retour de blessure poussif, Paul George lui-même a raté plusieurs rencontres. Forcément, quand les deux meilleurs joueurs d’une équipe ne sont pas à 100%, ce n’est pas très pratique quand on a de grandes ambitions.

Comme dirait Rasheed Wallace, “la balle ne ment pas”, mais surtout, la balle n’en a cure qu’untel ou untel soit à l’infirmerie au lieu d’être sur le parquet. La saison, elle, continue, et le rythme de l’adversité ne faiblit pas. Le constat est sans appel. À la moitié de l’exercice 2022-23 de la NBA, les Voiliers, pourtant attendus dans les hauteurs de l’Ouest, ont un bilan à l’équilibre (23 victoires – 23 défaites) et ne sont que sixièmes de leur Conférence, à la lutte avec les Warriors pour la dernière place directement qualificative pour les Playoffs.

Le podium s’éloigne. Pire, les Clippers ont les Wolves, le Jazz, le Thunder, les Blazers voire les Suns dans le short, et doivent encore lutter pour sécuriser une place dans le play-in tournament. À ce jour, les protégés de Tyronn Lue ont un écart moins grand avec les Lakers, treizièmes (2 matchs d’avance), qu’avec les Kings, quatrièmes (3 matchs de retard). La phrase fait mal pour une équipe qui, avec ses deux superstars, ne vise rien d’autre que la bagouze en juin prochain.

C’est donc plus que jamais l’heure de se ressaisir du côté de Los Angeles. Le Jazz, les Spurs à deux reprises, les Mavs, les Lakers, les Hawks et les Cavs sont tous au programme pour conclure janvier 2023. Sur le papier, ça n’annonce pas une balade de santé mais il y a tout de même de quoi reprendre un peu de confiance à droite à gauche. De toute façon, les Clips n’auront pas vraiment le choix. Autrement, gare aux fins de mois difficiles.

Lors des sondages de mi-saison en NBA, les journalistes plaçaient les Clippers comme deuxième équipe la plus susceptible de réaliser une grosse deuxième moitié d’exercice. Permettez-nous d’en douter…

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top