Rockets

Les Rockets retournent les Suns dans le money time : 122-121, Jalen Green leader de révolte avec 30 points

Jalen Green Rockets 3 décembre 2022

Oh le joli coup des Rockets à Phoenix.

Source Image : Youtube

C’est la surprise de la nuit. Au terme d’une remontada conclue par un money time épique, les Rockets viennent à bout des terribles Suns grâce notamment à un Jalen Green transcendé. Sans doute la plus belle victoire de la saison pour le jeune effectif texan.

Phoenix avait pourtant toutes les cartes en main pour s’imposer, et il n’est pas chose courante de voir ces Suns craquer en fin de match, encore moins à domicile (et encore moins contre les Rockets). C’est pourtant bien ce qui s’est passé cette nuit au sein du Footprint Center.

Bien partis derrière un Devin Booker qui terminera la rencontre à 41 points dont 18 dès le premier quart-temps, les Suns ont très vite pris les commandes de la rencontre, menant de huit points après seulement cinq minutes, et de neuf à la fin de la première période. Si le second quart est plus équilibré, et même légèrement à l’avantage des texans, Armani Booker et ses copains rejoignent tout de même les vestiaires avec l’avantage au score. En retour de pause, Jalen Green fait sa loi et sonne la révolte pour les hommes de Stephen Silas. L’arrière plante 20 pions sur la truffe des leaders de la Conférence Ouest. Pas de quoi affoler les gars de l’Arizona, qui comptent toujours sur l’ami Booker pour éteindre les espoirs des Rockets.

Comptant jusqu’à 13 unités d’avance en début de money time, tout amenait à penser que les Suns allaient tranquillement sécuriser la victoire. Difficile d’oublier cette stat de l’an passé : 53 victoires en 53 matchs lorsque Phoenix attaquait le money time en tête. Pourtant, les hommes de Monty Williams vont voir leur avance fondre dans les minutes qui suivent, et c’est évidemment Bruno Fernando qui ramène les Rockets à la hauteur de leurs rivaux, scorant 8 de ses 14 points au cours de ce run. Jabari Smith, de plus en plus à l’aise dans la rotation, va même donner l’avantage à Houston à 5 minutes du terme. Les Suns s’accrochent mais semblent trop dépendre de Devin Booker et Kevin Porter Jr décide d’en remettre une couche pour enfoncer Phoenix.

Après un challenge infructueux de Monty Williams, KPJ enfile trois lancers pour donner 6 points d’avance à ses Rockets avec seulement 1’33 sur l’horloge. Booker (encore et toujours) ramène les siens à une possession et Jabari Smith rate au pire des moments, juste de quoi laisser Cam Payne dégainer à 9 mètres… et ça rentre. Dernier drive logiquement mis dans les mains de Jalen Green qui parvient à obtenir une faute de Mikal Bridges alors même que l’ailier de Phoenix semble se blesser. 1/2 sur la ligne pour l’arrière sophomore, les Suns récupèrent donc la balle avec encore 29 secondes au chrono. Cam Payne tente une nouvelle fois d’assassiner les Rockets, sans succès cette fois, mais Ayton pose sa manette pour prendre le rebond offensif et ressortir sur Armani. Step Back maladroit de D Book, mais une nouvelle fois le rebond revient à Phoenix, dans les mains de Bridges, qui tente de remonter… et toujours pas. KPJ parvient à récupérer le ballon mais se le fait voler par Damion Lee. L’occasion d’une dernière tentative ratée pour Booker, et les Suns s’inclinent à domicile pour la deuxième fois de la saison, après avoir compté jusqu’à 16 points d’avance. Il y avait la place de le gagner celui-ci.

Les Suns ont craqué comme rarement dans le quatrième quart-temps, d’abord subissant le comeback des Rockets, puis ne parvenant pas à s’imposer dans les dernières minutes du match, et ce malgré quatre tentatives. Côté Houston, le jeune groupe valide sa sixième victoire de la saison, et sans doute la plus belle. Jalen Green termine la rencontre à 30 points (on passera sur les pourcentages), signant déjà son quatrième match à 30 unités ou plus depuis le début de saison.

Grosse victoire des Rockets donc, les texans peuvent remercier Jalen Green pour celle-ci. Car si Houston ne joue évidemment pas le titre cette saison, les victoires comme celle-là contribuent à former un groupe solidaire, et les Rockets auront besoin d’en prendre quelques-unes au cours de la saison s’ils souhaitent renforcer leur projet à long terme.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top